NOUVELLES
01/02/2013 01:04 EST | Actualisé 03/04/2013 05:12 EDT

Trois soldats tués dans des affrontements avec des hommes armés au Liban

BEYROUTH - Au moins trois soldats libanais ont été tués et cinq autres ont été blessés, vendredi, dans des affrontements avec des hommes armés dans le nord-est du pays, près de la frontière avec la Syrie, ont annoncé un responsable policier et l'agence de presse officielle.

Selon le responsable policier, des hommes armés ont tendu une embuscade à une unité du renseignement militaire qui s'apprêtait à arrêter un fugitif à Arsal. Ce responsable n'a pas donné plus détails et a réclamé l'anonymat conformément aux politiques en vigueur.

L'Agence nationale d'information a déclaré que le fugitif, Khaled Hamid, est soupçonné d'être impliqué dans l'enlèvement de sept touristes estoniens l'an dernier. Les touristes ont été enlevés dans la vallée de la Bekaa, dans l'est du Liban, et ont été retenus en otages pendant près de quatre mois avant leur libération en juillet.

On ne sait pas si les affrontements de vendredi pourraient avoir un lien avec la guerre civile en Syrie.

Des affrontements meurtriers entre partisans et opposants du régime syrien ont éclaté à plusieurs reprises au Liban, ajoutant aux tensions intercommunautaires déjà présentes dans le pays.

Un haut responsable libanais a indiqué que les affrontements se poursuivaient dans la région, mais il n'a pas donné plus de détails.

Les résidants d'Arsal, une ville sunnite, sont favorables aux rebelles qui tentent de renverser le régime syrien de Bachar el-Assad. Le trafic d'armes vers la Syrie est très répandu dans la région.

Depuis le début du soulèvement en Syrie, la ville est devenue un sanctuaire pour les rebelles et un refuge pour des centaines de familles syriennes ayant fui les violences.