NOUVELLES
01/02/2013 11:41 EST | Actualisé 03/04/2013 05:12 EDT

Sylvester Stallone soutient le contrôle des armes à feu

En dépit de son image de « Rambo », le comédien Sylvester Stallone se dit en faveur d'une nouvelle législation nationale sur le contrôle des armes à feu.

L'acteur soutient la « Loi Brady » de 1994, maintenant expirée et qui permettait d'exercer un meilleur contrôle des armes à feu.

James Brady est un ancien porte-parole de la Maison-Blanche pendant la présidence de Ronald Reagan qui fut l'une des victimes touchées par la tentative d'assassinat du président Reagan le 30 mars 1981. James Brady et sa femme, Sarah, se sont impliqués activement sur la question du contrôle des armes à feu aux États-Unis.

À la suite de pressions, le 30 novembre 1993, le président Bill Clinton signe la loi Brady qui entrera en application le 28 février 1994.

Sylvester Stallone souhaite que cette loi soit remise en vigueur, malgré les critiques des gens qui réclament le droit d'avoir des armes pour se défendre.

L'acteur, scénariste et réalisateur de 66 ans, qui vient ironiquement de terminer le tournage du film « Du plomb dans la tête » (Bullet to the Head), plaide également pour une meilleure prévention en terme de santé mentale afin de prévenir d'autres massacres collectifs.

« C'est incroyablement horrible ce qui est arrivé. Le pire problème, ce n'est pas qu'il y a beaucoup d'armes. C'est que chacune des personnes qui ont commis de tels crimes sont folles, vraiment folles! Et c'est là que nous avons failli à la tâche; la santé mentale. Selon moi, notre gros problème dans l'avenir, ce sera l'aliénation mentale jumelée à l'isolement. »