NOUVELLES
01/02/2013 08:24 EST | Actualisé 03/04/2013 05:12 EDT

Raonic et Dancevic donnent les devants 2-0 au Canada en Coupe Davis

VANCOUVER - Les négligés mènent désormais par deux.

Milos Raonic et Frank Dancevic ont porté le score à 2-0 en faveur du Canada contre l'Espagne vendredi, à l'occasion de la première journée de cet affrontement en Coupe Davis.

Raonic avait d'abord donné les devants au Canada en disposant d'Albert Ramos dans le premier match du premier tour du Groupe mondial. Dancevic a ensuite causé la surprise en triomphant en sets consécutifs de Marcel Granollers, permettant aux Canadiens de mettre la table pour une surprise majeure dans cette série au meilleur des cinq matchs.

Classée no 1 au monde, l'Espagne a remporté cinq fois la Coupe Davis. Elle était la favorite pour mettre la main sur un sixième titre l'an dernier, mais s'est faite surprendre en finale par la République tchèque. De son côté, le Canada n'a jamais dépassé le premier tour du Groupe mondial, qui comprend les 16 premières nations.

«Ce n'est pas fini, même si nous croyons maintenant que nous aurons besoin d'un miracle pour l'emporter», a commenté le capitaine de l'équipe espagnole Alex Corretja.

Si le Canada l'emporte samedi en double, il accédera à une étape qu'il n'avait encore jamais franchie en Coupe Davis.

«Nous savons que la situation est critique, et (samedi), nous devrons nous présenter et tenter de remporter le match de double — c'est certain», a ajouté Corretja. «En ce moment, ce n'est pas facile de trouver des points positifs, parce que nous venons de perdre deux matchs et, plus particulièrement, parce que le deuxième était très décevant.»

Dancevic, un tennisman de 28 ans originaire de Niagara Falls, a pris la mesure de Granollers — le joueur espagnol le mieux classé dans cette compétition — 6-2, 6-2, 6-2.

«Je me suis présenté sur le terrain aujourd'hui et j'ai respecté mon plan de match, en pratiquant mon style de tennis, a déclaré Dancevic. Je suis très, très satisfait de la façon dont j'ai joué. C'est l'une de mes plus belles victoires cette saison, et particulièrement ici, en jouant pour mon pays, à la maison, c'était assez spécial de remporter ce match.»

Plus tôt vendredi, Raonic est venu de l'arrière pour battre Ramos en quatre manches, 6-7 (5), 6-4, 6-4, 6-4 dans au Thunderbird Sports Centre de l'Université de la Colombie-Britannique.

«Je pense que je n'ai pas été confronté à la moindre balle de bris, donc j'ai pris soin de mon service, a dit Raonic. J'ai été déçu à quelques reprises. Je menais 40-0 et je commettais quelques erreurs de paresse à 40-15 pour lui permettre de remonter à 40-30.

«Je dois juste améliorer mon exécution un petit peu.»

L'adversaire espagnol de Raonic a reconnu qu'il avait été dominé.

«J'ai bien joué, mais au bout du compte il a été le meilleur», a admis Ramos.

L'Ontarien, classé 15e au monde, était le favori pour son duel. Ramos, qui pointe au 51e rang, est le deuxième joueur de l'Espagne et disputait son tout premier match en Coupe Davis.

C'est toutefois le Canadien qui a éprouvé des ennuis en début de rencontre, frappant le filet en de nombreuses occasions sur des coups qui semblaient pourtant des coups de routine. Raonic détenait une avance de 5-3 au bris d'égalité de la première manche, mais il a cédé les quatre points suivants à Ramos, qui s'est sauvé avec le set.

«C'était frustrant un petit peu (de perdre le premier set), parce qu'avant que nous changions de côté (durant le bris d'égalité) après le sixième point, j'ai obtenu trois opportunités en coup droit — et les trois fois la balle a terminé sa course dans le filet», a expliqué Raonic. «C'était frustrant parce que j'avais obtenu mes chances.

«Puis, j'ai pris les devants, et les choses se sont bien déroulées par la suite. Parce que je savais que j'étais en mesure de créer des opportunités, je me sentais O.K. (après avoir laissé filer le premier set).»

Ramos a ensuite pris les commandes des deux sets suivants, à chaque fois pour voir Raonic venir de l'arrière.

Au quatrième set, Raonic a inscrit un troisième bris pour prendre les devants 5-4 et au cours d'un jeu chaudement disputé, il a réussi à mettre la main sur le match à l'aide d'un as, son 26e de la journée, contre 13 pour son adversaire.

C'est au bris que s'est joué ce match, Ramos étant incapable de briser le service de Raonic en 43 jeux.

Bien qu'elle soit classée au premier rang, l'Espagne doit se défendre sans ses quatre meilleurs joueurs: David Ferrer (classé quatrième), Rafael Nadal (cinquième), Nicolas Almagro (11e) et Fernando Verdasco (24e) sont tous absents. Nadal et Almagro sont blessés, mais Ferrer et Verdasco ont choisi de se reposer.