NOUVELLES
01/02/2013 12:15 EST | Actualisé 03/04/2013 05:12 EDT

Pauline Marois réagit à la démission en bloc du bureau du PQ dans Maskinongé

La première ministre du Québec Pauline Marois a réagi vendredi matin à la démission en bloc du bureau du Parti Québécois dans la circonscription de Maskinongé.

Pauline Marois s'est dite déçue. Elle affirme que des discussions ont eu lieu pour tenter de convaincre les membres de l'équipe de changer d'idée.

Interrogée lors du caucus du Parti Québécois, la première ministre a maintenu que des gens du bureau du parti étaient en relation avec les militants de la circonscription de Maskinongé.

Pauline Marois a confirmé qu'elle avait lu la lettre rédigée par les démissionnaires de la circonscription de Maskinongé. Elle les invite à continuer à militer pour la souveraineté.

Démission en bloc

Les huit membres du bureau du Parti Québécois dans la circonscription de Maskinongé, en Mauricie, ont démissionné en bloc de leurs fonctions.

Ils ont envoyé une lettre aux membres du Parti Québecois de leur circonscription.

Selon le quotidien Le Nouvelliste, les militants démissionnaires expliquent leur découragement face « à la bureaucratisation de la permanence nationale du PQ ». Ils déploreraient aussi que le PQ ne soit plus capables de réunir tous les souverainistes.