NOUVELLES
01/02/2013 12:45 EST | Actualisé 03/04/2013 05:12 EDT

L'ex-chef de la CIA à Rome condamné à sept ans de prison par contumace

MILAN - Une cour d'appel de Milan a condamné vendredi l'ancien chef de la CIA à Rome, Jeffrey Castelli, à sept ans de prison pour l'enlèvement en 2003 d'un Égyptien soupçonné d'actes terroristes.

Deux autres Américains, Betnie Medero et Ralph Russomando, ont quant à eux reçu des peines de six ans chacun dans la même affaire, qui s'inscrit dans le cadre du programme spécial d'extradition de la CIA.

Les procès ont eu lieu en l'absence des accusés.

Un tribunal italien, qui a reconnu la culpabilité de 23 autres Américains en 2009, avait auparavant acquitté les trois hommes, s'appuyant sur l'immunité diplomatique.

Les condamnations de 2009, qui ont été maintenues par deux paliers d'appel, étaient les premières imposées à des agents de la CIA accusés d'avoir été impliqués dans des actes de torture.

Aucun des Américains ayant été jugé n'a été détenu en Italie, mais chacun d'eux s'expose à une arrestation s'il se rend en Europe. Des avocats ont auparavant avancé que les verdicts finaux pourraient éventuellement permettre au gouvernement italien de demander l'extradition des Américains, ce qui n'a pas été le cas jusqu'ici.

La plus haute cour d'Italie a maintenu, le 17 février 2003, les condamnations de 23 autres Américains, jugés par contumace également, pour l'enlèvement du présumé terroriste Osama Moustafa Hassan Nasr, aussi connu sous le nom d'Abou Omar. M. Nasr a été transféré vers des bases américaines en Italie, puis en Allemagne, avant d'être finalement envoyé en Égypte, où il aurait été torturé. Il a été remis en liberté depuis.