NOUVELLES
01/02/2013 04:39 EST | Actualisé 03/04/2013 05:12 EDT

Les marchés grimpent avec l'emploi aux États-Unis et l'action de BlackBerry

TORONTO - La Bourse de Toronto a clôturé en hausse vendredi, les nouvelles données témoignant d'une forte création d'emplois aux États-Unis ayant permis aux opérateurs d'envisager la possibilité que les indices boursiers conservent leur solide élan du mois de janvier.

L'indice composé S&P/TSX a grimpé de 83,59 points à 12 768,83 points, tandis que la Bourse de croissance TSXV a gagné 6,95 points à 1228,66 points.

Le département américain du Travail a indiqué vendredi que l'économie américaine avait créé 157 000 emplois en janvier. Le nombre d'emplois créés en novembre et en décembre a par ailleurs été révisé à la hausse, avec un total de 127 000 emplois de plus que le département ne l'avait initialement indiqué.

Malgré tout, le taux de chômage a grimpé de 0,1 point à 7,9 pour cent.

Par ailleurs, un différent rapport a montré que la croissance du secteur manufacturier américain avait été plus importante en janvier qu'on ne l'avait d'abord cru. L'indice de l'institut des gestionnaires en approvisionnement s'est établi à 53,1 points en janvier, en hausse par rapport à celui de 50,2 points de décembre. Il s'agit de son plus haut niveau depuis avril.

Les économistes s'attendaient en moyenne à un indice de 50,5 points.

Le dollar canadien a terminé la journée au même point que la veille, à 100,27 cents US.

Aux États-Unis, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a avancé de 149,21 points à 14 009,79 points, clôturant au-dessus de la barre des 14 000 points pour la première fois depuis octobre 2007.

L'indice composé du Nasdaq a gagné 36,97 points à 3179,1 points, tandis que l'indice élargi S&P 500 a pris 15,06 points à 1513,17 points.

«Le rapport sur janvier était assez solide», a estimé Sal Guatieri, économiste principal chez BMO Marchés des capitaux.

«Les solides révisions à la hausse des derniers mois peignent un portrait du marché du travail beaucoup plus coloré qu'on ne l'avait d'abord cru.»

Ce rapport a aidé à rassurer les investisseurs, qui avaient été surpris plus tôt cette semaine par la contraction du produit intérieur brut pendant le quatrième trimestre, au taux annualisé de 0,1 pour cent.

L'indice de référence du parquet torontois a pris environ deux pour cent en janvier, tandis que le Dow Jones a progressé d'environ 5,75 pour cent. Ces bonnes performances sont attribuables notamment à la publication de meilleurs résultats que prévu de la part des entreprises, tandis que les politiciens américains ont réussi à éviter le «précipice fiscal» et accepté de relever le plafond de la dette. L'économie chinoise a aussi montré des signes d'amélioration.

BlackBerry, anciennement connue sous le nom de Research In Motion (TSX:RIM), a vu son action prendre 9 cents, soit 0,7 pour cent, à 13,01 $, après avoir culbuté de 17 pour cent au cours des deux dernières séances, à la suite du lancement de sa nouvelle gamme de téléphones.

Une partie de ce recul pourrait s'expliquer par les prises de profits de certains investisseurs. L'action avait en effet pris 50 pour cent pendant le seul mois de janvier. Mais la disponibilité de ses nouveaux appareils pourrait aussi avoir joué un rôle. En effet, le BlackBerry Z10 ne sera pas en vente aux États-Unis avant le mois de mars, soit un mois plus tard qu'au Canada.

Le secteur aurifère du parquet torontois a affiché vendredi la plus importante hausse, avec un gain de 1,5 pour cent. Le cours du lingot d'or a gagné 8,60 $ US à 1669,50 $ US l'once à la Bourse des matières premières de New York. L'action d'Iamgold (TSX:IMG) s'est appréciée de 16 cents à 8,35 $.

Le secteur des métaux de base a progressé de 1,32 pour cent, le cours du cuivre s'étant emparé de 5 cents US à 3,78 $ US la livre. Le titre de Teck Resources (TSX:TCK.B) a avancé de 65 cents à 37 $.

Les actions du groupe de l'énergie ont progressé dans l'ensemble de 0,35 pour cent. À New York, le prix du pétrole brut a gagné 29 cents US à 97,77 $ US le baril. Les actions de Suncor Énergie (TSX:SU) ont avancé de 52 cents à 34,42 $.

Sur l'ensemble de la semaine, l'indice de référence du parquet torontois a glissé de 0,36 pour cent, tandis que le Dow Jones s'est apprécié de 0,81 pour cent.