NOUVELLES
01/02/2013 08:57 EST | Actualisé 03/04/2013 05:12 EDT

La vitesse de Smith, le bras de Flacco pourraient mener les Ravens à la victoire

LA NOUVELLE-ORLÉANS - Craignez les tresses, San Francisco.

Torrey Smith pourrait faire la différence lors du Super Bowl XLVII, au cours duquel la capacité des 49ers à empêcher les longs jeux des Ravens de Baltimore sera mise à dure épreuve.

Peut-être que vous vous rappelez de Smith à cause du match éliminatoire du 12 janvier contre les Broncos de Denver. Le demi de coin des Broncos Champ Bailey, lui, s'en souvient. Bailey, qui a participé à 12 Pro Bowls en carrière, a observé bien malgré lui les tresses de Smith virevolter derrière son casque tandis qu'il tentait de rattraper le rapide receveur de passes — auteur de touchés de 59 et 32 verges.

Oh, et n'oubliez pas le fait que les Ravens avaient forcé la tenue d'une prolongation au cours de ce match-là grâce à une passe de touché de 70 verges de Joe Flacco à Jacoby Jones, alors qu'il restait 31 secondes au cadran.

Les Ravens ont complété 17 passes d'au moins 40 verges cette saison, dont six à Smith. Parfois, Smith se retrouve profondément en territoire ennemi simplement pour créer de l'espace pour l'ailier espacé Anquan Boldin, l'ailier rapproché Dennis Pitta ou le porteur de ballon Ray Rice, permettant à Flacco de disposer de plusieurs options.

«Tout dépend, a dit Smith, qui est natif du Maryland. Ce n'est pas comme s'ils disaient 'Hey Torrey, cours en ligne droite vers leur zone des buts' sans arrêt. Certains jeux sont conçus pour leur créer de l'espace. Contre certains types de couverture, j'ai ma part de responsabilités. Nous attaquons à la verticale. C'est notre force, et je suis l'un des gars qui permet de toute évidence de le faire.»

En défensive, les Ravens peuvent compter sur un élément de motivation supplémentaire en Ray Lewis, qui tentera de franchir une dernière étape avant d'accrocher ses crampons. Le secondeur de 37 ans a annoncé avant la première rencontre éliminatoire des Ravens qu'il prendra sa retraite après le dernier match des siens cette saison, et depuis ce temps ils jouent leur meilleur football de la campagne.

Et Lewis aussi. Il a réalisé un sommet d'équipe de 44 plaqués durant les éliminatoires, après avoir raté les dix matchs précédents en raison d'une déchirure au triceps droit.

«Ils seront gonflés à bloc», a admis le porteur de ballon des 49ers Frank Gore. «Ray Lewis signifie beaucoup pour cette organisation. Il joue au football depuis longtemps, il est probablement le meilleur à sa position et les gars l'aiment.»

Certes, les Ravens aimeraient l'emporter pour Lewis. Mais un seul joueur au sein de cette équipe a une bague du Super Bowl (Lewis), et les autres joueurs devront le faire pour eux-mêmes.

Le secondeur des Ravens Bobby Williams a tenté d'expliquer pourquoi les Ravens vont triompher dimanche soir.

«L'état d'esprit dans cette équipe est assez spécial, a-t-il reconnu. Tout le monde travaille fort dans cette ligue. Les 49ers travaillent fort. Mais l'état d'esprit de cette équipe est totalement différent.»