NOUVELLES
01/02/2013 11:28 EST | Actualisé 03/04/2013 05:12 EDT

Egypte: heurts entre manifestants et forces de l'ordre près de la Présidence

Les forces de l'ordre ont fait usage de canons à eau et tiré en l'air vendredi pour disperser des manifestants qui leur lançaient des cocktails Molotov aux abords du palais présidentiel au Caire, selon un photographe de l'AFP.

Outre les cocktails Molotov, les protestataires, rassemblés à l'appel de l'opposition pour dénoncer la politique du président islamiste Mohamed Morsi, ont lancé aussi des pierres contre les forces de sécurité.

Des heurts sporadiques ont également opposé les forces de l'ordre à des manifestants dans une avenue jouxtant la place Tahrir au Caire, non loin des ambassades des Etats-Unis et de Grande-Bretagne, selon des témoins.

La police a tiré à la chevrotine, blessant au moins deux manifestants qui ont été évacués par ambulance, a indiqué à l'AFP l'un des témoins.

Des milliers de personnes manifestaient au Caire et dans plusieurs villes du pays, dont Port-Saïd (nord-est), à l'appel du Front du salut national (FSN), la principale coalition de l'opposition.

Le FSN réclame la fin de la "monopolisation" du pouvoir par les Frères musulmans dont est issu M. Morsi, avec la mise en place d'un gouvernement de salut national, une révision de la Constitution ou encore le départ du procureur général nommé par le chef de l'Etat.

Les heurts ont éclaté au Caire malgré l'annonce jeudi d'un engagement de l'ensemble de la classe politique à empêcher la violence, après des affrontements qui ont fait 56 morts au moins en une semaine dans le pays.

Ces affrontements qui avaient débuté le 24 janvier au soir, à la veille du deuxième anniversaire du début du soulèvement populaire qui a renversé Hosni Moubarak, avaient été particulièrement meurtriers dans la région du canal de Suez.

kd-se/tm/tp