NOUVELLES
01/02/2013 06:15 EST | Actualisé 03/04/2013 05:12 EDT

Cyclo-cross - Mondiaux-2013: une histoire belge à Louisville

Les Mondiaux de cyclo-cross avancés à samedi en raison d'un risque d'inondation dimanche à Louisville aux Etats-Unis pourraient se résumer à une histoire belge tant les Nys, Albert et autre Pauwels paraissent intouchables.

La décision prise vendredi par l'Union cycliste internationale (UCI) d'avancer la course de 24 heures a pourtant le don de contrarier les Belges. Au point de les déstabiliser ?

"Je me suis entraîné très durement vendredi en pensant pouvoir me reposer et récupérer samedi", pestait Sven Nys.

Les organisateurs n'avaient pourtant d'autre choix. Selon eux, la rivière Ohio qui borde le parcours devrait sortir de son lit dimanche.

Contrariés, les Belges restent pourtant les grands favoris: à une course près, ils ont tout raflé cette saison, et le vainqueur final de la Coupe du monde, Niels Albert (26 ans), espère reconduire son titre.

"J'arrive à Louisville en excellente condition et les derniers entraînements ont été rassurants, déclare l'Anversois.

Le terrain du parcours, dans le Kentucky (centre-est), sera lourd après l'arrivée de la neige et de la pluie jeudi.

Vainqueur de trois manches de Coupe du monde cette saison, le Belge Kevin Pauwels fait aussi partie des favoris, au même titre que le champion de Belgique Klaas Vantornout.

Cette abondance de biens pourrait être le principal problème des Belges qui risquent de s'observer. Cette situation pourrait profiter à un "non Belge", ce qui donnerait une vraie dimension internationale à la discipline, écrasée ces dernières saisons par la domination de représentants d'un seul pays.

Voilà qui pourrait combler Francis Mourey, qui raffole de la boue et des parcours exigeants, au contraire du Néerlandais Lars Van der Haar. "Je vise le podium, voire le titre, a déclaré le Français. Loin de chez eux, les Belges n'auront pas les mêmes repères, il y a un coup à jouer".

Chez les dames, à domicile, l'Américaine Katherine Compton fait figure de favorite avec la championne du monde sortante, la Néerlandaise Marianne Vos.

Programme actualisé avec toutes les épreuves finalement disputées samedi (en heures GMT):

Samedi:

9h45 (14H45): Juniors messieurs

11h00 (16H00): Elites Dames

12H30 (17H30): Espoirs messieurs (moins de 23 ans)

14H30 (19H30): Elites messieurs

bnl/bpa

PLUS:afp