NOUVELLES
01/02/2013 12:45 EST | Actualisé 03/04/2013 05:12 EDT

Coupe Davis - 1er tour: égalité logique entre la Rep. Tchèque et la Suisse

La République Tchèque, tenante du titre, et la Suisse se retrouvent à égalité 1 à 1 au terme des deux premiers simples de la rencontre du premier tour de la Coupe Davis vendredi à Genève, avec la victoire logique de leurs leaders respectifs, Berdych et Wawrinka.

En ouverture, Stanislas Wawrinka ne s'est pas vraiment épuisé face à Lukas Rosol. Le 73e joueur mondial, qui s'était fait connaître en battant Rafael Nadal lors du dernier Wimbledon, a fait illusion le temps d'un service volé en première manche. Puis le Suisse a fait valoir son grade de joueur du Top 20 (6-4, 6-3, 6-4).

A défaut de pouvoir compter sur la star Roger Federer, l'équipe suisse a misé sur une étonnante stratégie pour défier les tenants du titre privés, eux, de Radek Stepanek.

Titularisé pour la première fois, Henri Laaksonen, 289e joueur mondial, a ainsi été envoyé au front face à Tomas Berdych, afin de préserver Marco Chiudinelli en vue des deux journées suivantes.

Le jeune Suisse de 20 ans semblait bien tendre jusqu'à ce qu'il opère une métamorphose en troisième manche, où il s'offrit le luxe de pousser le 6e joueur mondial dans un jeu décisif et de s'adjuger la manche dès la deuxième occasion qui lui était offerte, au plus grand bonheur du public.

Un peu interloqué, Berdych s'est vite ressaisi et a achevé la rencontre sur le score de 6-3, 6-2, 6-7 (5-7), 6-1.

Le double qui devrait opposer la paire Stanislas Wawrinka/Marco Chiudinelli au duo Ivo Minar/Jiri Vesely - sous réserve de confirmation - permettra samedi de donner l'avantage à une équipe, avant la grande explication entre Berdych et Wawrinka dimanche lors du troisième simple.

stp/bpa