NOUVELLES
01/02/2013 04:17 EST | Actualisé 03/04/2013 05:12 EDT

Attentat d'Ankara: Washington se félicite de la sécurité de son ambassade

Le département d'Etat s'est félicité vendredi du dispositif de sécurité autour de son ambassade à Ankara qui a permis d'éviter un bilan plus lourd de l'attentat suicide qui a tué le kamikaze et un agent turc de sécurité.

"Grâce au niveau de protection de notre poste (diplomatique) à Ankara, il n'y a pas eu plus de morts et de blessés", a déclaré la porte-parole de la diplomatie américaine, Victoria Nuland, répétant que les Etats-Unis condamnaient "avec la plus grande force" cette attaque suicide "terroriste".

Un kamikaze présenté par les autorités turques comme appartenant à un mouvement interdit d'extrême gauche a fait exploser une bombe vendredi devant l'ambassade des Etats-Unis dans la capitale turque.

Le kamikaze s'est fait sauter à "point de contrôle" situé dans un "périmètre extérieur" à l'entrée de l'ambassade, tuant un agent turc de sécurité et blessant gravement une femme qui se trouvait là, a expliqué Mme Nuland, à la suite du récit livré par les autorités turques. Deux autres personnels turcs de l'ambassade, protégés par la vitre du sas d'entrée, ont été légèrement blessés.

La porte-parole du département d'Etat et des responsables de l'ambassade de Turquie à Washington ont précisé que la femme grièvement blessée était "une journaliste turque renommée".

D'après Mme Nuland, l'ambassade américaine en Turquie avait engagé ces dix dernières années des travaux de sécurisation, notamment avec la mise en place d'un "périmètre extérieur" pour contrôler les visiteurs, un dispositif sans lequel le bilan de l'attentat "aurait été bien pire que ce qu'il a été".

Le poste diplomatique américain d'Ankara se situe dans un bâtiment datant des années 1950 qui doit être entièrement rénové, dans le cadre d'une rallonge budgétaire que le département d'Etat a réclamée au Congrès après l'attaque armée contre le consulat de Benghazi en Libye le 11 septembre dernier.

nr/rap