NOUVELLES
01/02/2013 10:40 EST | Actualisé 03/04/2013 05:12 EDT

Attentat contre les renseignements militaires syriens en janvier: 53 morts (ONG)

Cinquante-trois membres des renseignements militaires syriens, dont six officiers, ont été tués le 24 janvier dans un attentat suicide à la voiture piégée contre leur siège dans la province de Damas, a indiqué une ONG syrienne vendredi.

L'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), qui fait état de cette attaque pour la première fois, a précisé qu'elle avait été commise par un kamikaze du Front jihadiste Al-Nosra qui combat au côté de la rébellion le régime de Bachar al-Assad.

Selon l'ONG, qui cite des sources militaires, elle a visé le siège des renseignements militaires en charge des affaires d'espionnage dans la localité de Sahsah dans la ville de Qouneitra. Cinquante-trois membres du service ont été tués et 90 blessés, a-t-elle poursuivi en citant des sources médicales.

L'OSDH a ajouté que plusieurs opposants au régime étaient détenus dans le siège visé et y avaient trouvé la mort, sans pouvoir préciser les circonstances exactes de leur mort.

Dans le même secteur et eu même moment, un autre kamikaze du Front al-Nosra a fait exploser sa voiture devant un barrage de l'armée tuant quatre soldats, et un nombre indéterminé de jihadistes de ce groupe ont péri dans des affrontements qui s'en sont suivis, a encore dit l'ONG.

Le Front Al-Nosra a été classé sur la liste de "groupes terroristes" des Etats-Unis qui l'accusent d'être directement lié à Al-Qaïda en Irak. Il est composé majoritairement de Syriens mais compte de nombreux jihadistes étrangers de toutes nationalités.

L'organisation a revendiqué des centaines d'attaques et plusieurs dizaines d'attentats suicide qui ont ensanglanté la Syrie en proie à un conflit armé déclenché par la répression de la révolte populaire contre le régime en mars 2011.

ram/tp