NOUVELLES
01/02/2013 07:21 EST | Actualisé 03/04/2013 05:12 EDT

Arabie: le prince Moqren nommé second vice-Premier ministre

Le roi Abdallah d'Arabie saoudite a nommé vendredi l'un de ses demi-frères, le prince Moqren ben Abdel Aziz, au poste de second vice-Premier ministre, faisant de lui le deuxième dans l'ordre de succession, a annoncé l'agence officielle SPA.

Cette nomination fait du prince Moqren, 68 ans, le troisième plus haut dirigeant du royaume.

"Le prince Moqren ben Abdel Aziz, conseiller et émissaire spécial du roi, a été nommé second vice-président du Conseil des ministres", indique SPA.

Le roi, 89 ans, est le président du Conseil des ministres, et le prince héritier Salmane Ben Abdel Aziz, 77 ans, en est le premier vice-président.

En cas de décès du roi, le prince Moqren pourrait devenir prince héritier.

Le prince Moqren, tout comme le roi Abdallah et le prince Salmane, est un fils du roi Abdel Aziz al-Saoud, fondateur de l'Arabie saoudite.

En juillet 2012, il avait été démis de son poste de chef des services de renseignements saoudiens, pour être remplacé par le prince Bandar ben Sultan.

Depuis, il exerçait les fonctions de conseiller et émissaire spécial du roi.

Le poste de second vice-Premier ministre était vacant depuis que le prince Nayef ben Abdel Aziz, un autre demi-frère du roi, qui occupait cette fonction, avait été nommé prince héritier en octobre 2011, pour succéder au prince Sultan, décédé.

Le prince Nayef est à son tour décédé en juin 2012.

L'âge du roi Abdallah et sa santé déclinante alimentent régulièrement les rumeurs sur l'avenir des dirigeants du royaume, acteur-clé au Moyen-Orient et premier exportateur mondial de pétrole brut.

Conformément aux règles de succession en vigueur dans le royaume, le pouvoir se transmet d'un frère à l'autre, en respectant le droit d'aînesse, parmi les fils du roi Abdel Aziz.

Jusqu'à présent, cinq des fils du roi Abdel Aziz se sont déjà succédé à la tête du pays depuis sa mort en 1953. Et 18 des fils du roi sont toujours en vie, selon des spécialistes, bien que peu d'entre eux soient considérés comme d'éventuels futurs rois.

Outre le prince Moqren, les plus en vue sont les princes Ahmad, ancien ministre de l'Intérieur, et Sattam, gouverneur de Ryad.

Mais les analystes estiment que la dynastie vieillissante des Al-Saoud doit envisager de passer le relai à la nouvelle génération, celle des petits-fils du fondateur du royaume.

wak/at/vl