NOUVELLES
31/01/2013 01:35 EST | Actualisé 02/04/2013 05:12 EDT

Vijay Singh se retire de l'Omnium de Phoenix, après avoir admis s'être dopé

SCOTTSDALE, États-Unis - Vijay Singh s'est retiré de l'Omnium de Phoenix jeudi, après avoir admis la veille qu'il avait utilisé un vaporisateur à base de bois de chevreuil et avoir déclaré qu'il était «étonné» que ce produit puisse contenir un ingrédient interdit par la PGA.

Singh a expliqué sa décision par une blessure au dos, avant la première ronde du tournoi.

Le golfeur de 49 ans, originaire de Fidji, a initialement révélé qu'il avait utilisé ce vaporisateur dans une entrevue accordée au magazine Sports Illustrated. La revue précise que Singh a versé 9000 $ en novembre dernier à l'un des propriétaires de Sports With Alternatives To Steroids (SWATS) pour utiliser le controversé produit.

Le magazine a également rapporté que le secondeur des Ravens de Baltimore Ray Lewis avait demandé l'aide de SWATS afin de récupérer d'une déchirure au triceps droit. L'entreprise a reconnu que la substance à base de bois de chevreuil contient les éléments d'une drogue de performance associée aux hormones de croissance.

Singh a déclaré par voie de communiqué mercredi qu'il ignorait qu'il contrevenait à une politique anti-dopage de la PGA en utilisant le vaporisateur à base de bois de chevreuil.

«En fait, lorsque j'ai reçu le produit, j'ai lu la liste des ingrédients et je n'ai pas remarqué de substance interdite, a-t-il confié. Je suis absolument étonné que ce vaporisateur puisse contenir une substance interdite, et je suis fâché envers moi-même de m'être placé dans une telle situation. Je suis en contact avec la PGA et je coopère totalement avec les enquêteurs. Je n'émettrai pas d'autres commentaires à ce sujet.»

Le porte-parole de la PGA, Ty Votaw, a déclaré que le circuit «enquêtait dans ce dossier».

Pour sa part, Mark O'Meara a dit qu'il ne croyait pas que Singh ait tenté de tricher, mais a ajouté qu'il estimait que le vétéran golfeur devait être suspendu «pendant quelques mois» par le circuit de la PGA pour avoir admis qu'il a utilisé un vaporisateur à base de bois de chevreuil contenant une substance interdite.

O'Meara, qui a qualifié Singh «d'ami», a mentionné qu'il avait entendu parler de sa confession mercredi, mais a précisé qu'il n'estimait pas que Singh avait amélioré ses performances sur le terrain à cause de ce traitement inorthodoxe.

«J'étais de toute évidence un peu surpris quand j'ai entendu ça, mais je ne crois pas que Vijay soit le genre de gars qui tente de tirer avantage d'une situation comme celle-là. Je connais Vijay», a répété O'Meara après avoir conclu la première ronde de la Classique Dubai Desert.

«Je crois qu'ils devraient le suspendre pendant quelques mois. Je pense que c'est ce qui va arriver», a confié le gagnant de deux tournois majeurs en carrière. «Écoutez, des gens ont payé le prix auparavant, et il ne devrait pas être différent des autres. Si c'est le cas et que le commissaire et le circuit estiment qu'il doit être suspendu pour X nombre de jours, je crois que Vijay est assez mature pour accepter la sanction.»

Singh a remporté le dernier de ses 34 titres en carrière sur le circuit de la PGA en 2008. Le gagnant de trois tournois du Grand Chelem en carrière a aussi savouré 22 victoires internationales.

Doug Barron demeure le seul joueur à avoir été suspendu en vertu de la politique anti-dopage du circuit, ratant une portion de la saison 2009 et la majeure partie de la campagne 2010. La suspension d'un an a été levée en septembre 2010, et Barron a obtenu une exemption médicale pour des fins thérapeutiques en raison d'un niveau de testostérone trop bas.