NOUVELLES
31/01/2013 04:21 EST | Actualisé 02/04/2013 05:12 EDT

Un psychiatre de Calgary ira en prison pour avoir agressé des patients

CALGARY - Un psychiatre de Calgary reconnu coupable d'avoir agressé sexuellement trois de ses patients a été condamné jeudi à une peine de cinq ans de prison.

La culpabilité du Dr Aubrey Levin a été reconnue par un jury plus tôt cette semaine.

Le ministère public exigeait une peine de six à huit ans de pénitencier, décrivant l'accusé comme un prédateur ayant rompu le lien de confiance avec ses patients.

La défense, elle, plaidait pour une détention de 60 à 90 jours à purger les fins de semaine, soulignant que l'homme de 74 ans ne supporterait pas de se retrouver derrière les barreaux.

Les patients agressés avaient été confiés aux soins du Dr Levin par le système judiciaire entre 1999 et 2010.

L'accusé, qui profitait d'une liberté sous caution depuis le verdict de lundi soir, a été conduit immédiatement dans un centre de détention. Il est demeuré stoïque.

L'une de ses victimes a lancé, à l'extérieur de la salle d'audience: «cette victoire, ce n'est pas seulement la mienne, c'est aussi celle de toutes les victimes qui sont demeurées silencieuses».

Le Dr Levin était accusé d'avoir agressé neuf hommes. Le jury l'a reconnu coupable dans trois cas et non coupable dans deux cas. Les jurés n'ont toutefois pas réussi à s'entendre concernant les quatre autres victimes, et il y a eu nullité de procès pour ces quatre dernières accusations.

Les allégations contre le Dr Levin ont débuté en 2010 après qu'un patient ait dévoilé une vidéo compromettante. Les images, présentées en cour l'automne dernier, montre le Dr Levin défaire la ceinture et le jeans de l'homme, et le caresser.

Cette victime a indiqué avoir amené avec lui une caméra cachée à ses rendez-vous en raison de l'indifférence des autorités, à qui il avait déjà confié avoir été agressé par son psychiatre.

Le Dr Levin, qui avait quitté l'Afrique du Sud pour venir au Canada, était fréquemment sollicité par les tribunaux pour qu'il évalue l'état psychologique des accusés à titre de témoin expert.