NOUVELLES
31/01/2013 11:09 EST | Actualisé 02/04/2013 05:12 EDT

Un caucus « express » pour le Parti québécois

Les députés du Parti québécois sont réunis dans les Laurentides afin de préparer la deuxième session parlementaire de leur gouvernement élu il y a quatre mois. Les députés étudient divers projets de loi qui constitueront leurs priorités en prévision de la session parlementaire qui s'ouvrira le 12 février prochain.

Le caucus se déroule en accéléré puisqu'il devra être écourté en raison d'une rencontre prévue entre la première ministre Pauline Marois et le premier ministre canadien, Stephen Harper, vendredi à Québec.

Les députés étudient des projets de loi concernant :

  • L'élimination des écoles passerelles
  • Les indemnités de départ versées aux députés qui quittent la politique avant la fin de leur mandat
  • Les députés qui changent d'allégeance au cours de leur mandat
  • La création d'une Agence des transports
  • Le régime minier québécois

L'état des finances publiques

Outre l'étude de ces futurs projets de loi, les compressions budgétaires et l'état des finances publiques sont sur toutes les lèvres dans les coulisses du caucus péquiste. Le ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie, Pierre Duchesne, a déjà annoncé des compressions de 31 millions de dollars. « Nous avons des décisions difficiles à prendre dans chacun des ministères pour être en mesure d'atteindre l'équilibre budgétaire et je pense que M. Duchesne a pris les décisions qui lui apparaissaient les plus raisonnables», a déclaré le ministre de la Santé Réjean Hébert.

«Les nouvelles sont modérément rassurantes pour le futur», a pour sa part indiqué, le ministre des Finances Nicolas Marceau. «Ce n'est pas simple, on s'entend, a-t-il continué. Nous avons une croissance modérée pour cette année. C'est ce qu'on prévoit. Jusqu'à présent nos prévisions budgétaires tiennent la route.»

Le ministre des Relations internationales, de la Francophonie et du Commerce extérieur, Jean-François Lisée, et la ministre déléguée à la Politique industrielle et à la Banque de développement économique du Québec, Élaine Zakaïb, sont absents du caucus parce qu'ils sont en Inde où ils font du développement économique. Le ministre Duchesne est également absent. Il se trouve à Rimouski pour la tenue d'une rencontre préparatoire au Sommet sur l'éducation supérieure.

PLUS: