NOUVELLES
31/01/2013 08:01 EST | Actualisé 02/04/2013 05:12 EDT

Super Bowl: Le contrat de Flacco n'est pas une distraction pour les Ravens

NOUVELLE ORLÉANS, États-Unis - Quand le directeur général des Ravens de Baltimore, Ozzie Newsome, passe près de Joe Flacco dans le vestiaire, les joueurs se mettent à crier: «Payez-le, payez-le.»

Le quart-arrière sera sans doute bien payé, mais par quelle équipe?

Jusqu'à maintenant le contrat de Flacco, qui arrive à échéance, ne semble pas être une distraction pour les Ravens, ni pour le principal intéressé.

Ce dernier a haussé les épaules lorsqu'on lui a demandé ce qu'il pensait de la possibilité de devenir joueur autonome, à l'aube du Super Bowl qui sera disputé entre les Ravens et les 49ers de San Francisco.

«C'est très simple, a déclaré Flacco qui a encaissé 6,76 millions $ cette saison, à la dernière année de son contrat de recrue. Nous ne nous entendions pas sur les chiffres et je ne voulais pas pousser les discussions plus loin quand on en est arrivé à ce point. Je ne suis pas le genre de joueur qui veut négocier à chaque jour. C'est un beau problème à avoir.»

Son agent, Joe Linta, et Newsome ont récemment eu de brèves discussions à propos de ce nouveau contrat, mais rien n'a encore été officiellement fait.

«La balle sera dans leur camp après le match de dimanche, a déclaré Linta qui croit que son client mérite de recevoir environ 14,6 millions $ la saison prochaine. Je suis prêt à parier qu'ils veulent le garder. Il a 28 ans, il est au sommet de son art et il n'a jamais été blessé. Son parcours est impressionnant et l'avenir le sera davantage.»

Si on ajoute une conquête du Super Bowl à cette feuille de route, Flacco pourrait bien coûter 20 millions $ par année aux Ravens. L'Américain, qui a été repêché en 2008, est déjà le seul quart-arrière à avoir remporté au moins un match éliminatoire dans chacune de ses cinq premières saisons. Il a également surpassé la marque d'Eli Manning pour le plus de victoires sur la route en éliminatoires quand Baltimore a remporté son dernier match face aux Patriots de la Nouvelle-Angleterre.

L'entraîneur John Harbaugh a déclaré que le statut incertain de son quart n'a jamais été une distraction pour son équipe.

«On doit donner le crédit à Joe. Il ne s'inquiète pas à propos de ce contrat, a-t-il commenté. Ce n'est pas quelque chose dont il se soucie. Je crois qu'il sent que tout va se régler. Il s'est dit qu'il allait prendre les choses en main et voir ce qui allait se passer par la suite.»

Ce qui pourrait se produire est très rare: un quart qui participe au Super Bowl se retrouverait sur le marché des joueurs autonomes.

Même s'il accroche ses crampons après le match de dimanche, le secondeur Ray Lewis croit que son coéquipier n'ira nulle part ailleurs qu'à Baltimore.

«Joe sera le quart-arrière des Ravens pour plusieurs années, a commenté Lewis. Il a prouvé ce qu'il sait faire et il le mérite. Il a les qualités pour devenir un incroyable leader. Ozzie prendra la bonne décision.»

Les chants entendus dans le vestiaire des Ravens pourraient également aider Newsome à prendre la décision qui s'impose.