NOUVELLES
31/01/2013 04:23 EST | Actualisé 02/04/2013 05:12 EDT

Sécurité des joueurs dans la NFL: Joueurs et propriétaires ne s'entendent pas

LA NOUVELLE-ORLÉANS - Le directeur exécutif de l'Association des joueurs, DeMaurice Smith, et le président de l'AJNFL, Domonique Foxworth, ont émis des inquiétudes quant à la sécurité des joueurs lors d'une conférence de presse en marge du Super Bowl, jeudi.

Smith a menacé de déposer un grief si la NFL refuse d'instaurer un système permettant de vérifier les titres de compétence du personnel médical des 32 équipes.

La NFLPA a proposé trois amendements à la convention, y compris la nomination d'un «responsable impartial de la sécurité qui serait chargé d'entendre les appels concernant les niveaux acceptables de soins médicaux.»

Smith avait d'ailleurs déclaré que le lock-out décrété par la NFL envers ses officiels au début de la saison était «l'une des atteintes les plus délibérées à la sécurité des joueurs depuis la création de la ligue.»

Au final, on se rend compte que le syndicat des joueurs et les propriétaires ont beaucoup de chemin à faire pour s'entendre sur la manière d'améliorer la sécurité des joueurs.

Par ailleurs, le négociateur en chef de la NFL Jeff Pash a déclaré qu'il s'attendait à voir des neurologues indépendants sur les lignes de côté lors des matchs la saison prochaine, de façon à faciliter le diagnostic et le traitement des commotions cérébrales.

Pash a expliqué que les médecins ne seront pas payés par les équipes ni embauchés comme thérapeutes, jeudi lors d'une conférence de presse précédant le Super Bowl. Il pourrait y avoir plus d'un neurologue assigné à chaque équipe, afin de séparer les matchs locaux et extérieurs.

Il a ajouté «que les détails doivent encore être peaufinés» en compagnie de l'Association des joueurs de la NFL.

La ligue est confrontée à une panoplie de poursuites relatives aux commotions cérébrales et déposées par des milliers d'ex-joueurs.

Dans une série d'entrevues portant sur les blessures à la tête et réalisées par l'Associated Press en décembre 2011, 31 des 44 joueurs ont indiqué qu'ils souhaitaient que la ligue embauche des neurologues indépendants pour assister aux matchs.