NOUVELLES
31/01/2013 11:07 EST | Actualisé 02/04/2013 05:12 EDT

Nouvelle mission des créanciers de la Grèce "fin février" à Athènes (FMI)

Des représentants de la troïka des créanciers internationaux de la Grèce (UE, FMI, BCE) se rendront à Athènes "fin février" pour évaluer la situation économique du pays en vue du déblocage d'une nouvelle tranche d'aide, a annoncé jeudi un porte-parole du FMI.

Lors d'une conférence de presse ce porte-parole, Gerry Rice, a également reconnu que le Fonds avait "été trop optimiste" en 2010 sur la Grèce. "Tout le monde a été trop optimiste dans ses projections sur la reprise économique en Grèce", a-t-il déclaré.

Selon ce porte-parole, une équipe du Fonds "commencera des discussions" fin février à Athènes avec les autorités, la Commission européenne et la Banque centrale européenne, sur l'application du programme de réformes exigées en contrepartie du plan de sauvetage du pays accordé en mars 2012.

"Le but de cette mission est d'évaluer les progrès dans l'application des réformes", a précisé M. Rice.

Le plan d'aide de 130 milliards d'euros accordé par la communauté internationale à la Grèce est versé par tranches successives qui ne sont débloquées que si les créanciers de la troïka jugent l'application des réformes acceptable.

Après des mois de blocage sur le niveau de la dette grecque, le FMI a débloqué mi-janvier 3,2 milliards d'euros. L'Union européenne avait elle versé 34,3 milliards mi-décembre.

Le FMI a récemment estimé que la dette grecque ne serait pas "viable" tant que les Européens n'augmenteront pas sur le long terme leur aide au pays.

jt/sl/bdx