NOUVELLES
31/01/2013 08:55 EST | Actualisé 02/04/2013 05:12 EDT

Le produit intérieur brut réel a crû de 0,3 pour cent en novembre

TORONTO, Cananda - L'économie canadienne a grimpé légèrement plus que prévu en novembre, soutenue par d'importants secteurs industriels, mais les économistes ont accueilli avec prudence le rapport de Statistique Canada sur la vigueur de la reprise, compte tenu des faiblesses connues pendant l'été.

Le produit intérieur brut a avancé de 0,3 pour cent en novembre par rapport au mois d'octobre, soit juste un peu plus que la croissance de 0,2 pour cent attendue par les analystes. Le PIB avait progressé de 0,1 pour cent en octobre.

Le secteur de l'extraction minière, de l'exploitation en carrière et de l'extraction de pétrole et de gaz a affiché une des bonnes performances du mois de novembre, avec un gain de 0,8 pour cent, a indiqué Statistique Canada.

Pendant ce temps, le secteur de la fabrication a pris 0,7 pour cent après avoir reculé de 0,9 pour cent en octobre.

Les secteurs du commerce de détail et de gros, des services publics et des services de transport et d'entreposage ont aussi progressé, tandis que ceux de la construction et du secteur public sont restés essentiellement inchangés.

Le secteur de l'hébergement et des services de restauration et celui de la finance et de l'assurance se sont contractés.

«Une des questions clés est de savoir si nous observons un revirement du secteur de la fabrication qui pourrait soutenir une plus forte croissance ou seulement un hoquet mensuel qui fera faire du surplace à l'économie», a noté l'économiste Erin Weir, président du Progressive Economics Forum.

La croissance économique annuelle reste à seulement 1,3 pour cent, a poursuivi M. Weir, soit à peine davantage que la croissance d'un pour cent de la population.

Selon Robert Kavcic, économiste principal chez BMO Marchés des capitaux, la croissance du quatrième trimestre restera probablement aux environs d'un pour cent, malgré la vigueur des chiffres de novembre.

M. Kavcic a estimé que les données dévoilées jeudi étaient conformes à une croissance économique qui se poursuit «à un rythme stagnant».

Emanuella Enenajor, économiste pour Marchés mondiaux CIBC, a indiqué que le PIB du mois de novembre — bien qu'«un tantinet plus fort» que la prévision moyenne des économistes — était conforme aux attentes de la Banque CIBC.

«Dans l'ensemble, c'est un rapport encourageant qui suggère que l'activité économique a pris du mieux après son cafard de l'automne, même si la croissance potentielle de la production tarde encore», a-t-elle expliqué.

Les données de novembre laissent croire que la croissance du quatrième trimestre pourrait s'établir aux environs de 1,4 pour cent, a-t-elle ajouté.