NOUVELLES
31/01/2013 09:19 EST | Actualisé 02/04/2013 05:12 EDT

Des affrontements entre policiers et militants font trois morts au Bangladesh

DHAKA, Bangladesh - Une grève générale appelée par le principal parti islamiste du Bangladesh s'est soldée jeudi par la mort de trois personnes, quand des affrontements ont éclaté entre policiers et militants.

Des dizaines de personnes ont aussi été blessées.

Le parti Jamaat-e-Islami avait organisé cette grève pour réclamer la fin du procès pour crimes contre l'humanité que subissent certains de ses dirigeants, relativement à des gestes qui auraient été posés en 1971 au moment de la guerre d'indépendance face au Pakistan.

Un policier a été tué et huit autres blessés dans le district de Jessore, à environ 135 kilomètres à l'ouest de la capitale, Dhaka. Deux autres policiers ont perdu la vie lors d'affrontements à Bogra, à 176 kilomètres au nord de Dhaka. Des médias locaux rapportent que les militants étaient équipés de bombes artisanales. Six personnes ont été blessées à Dhaka.

Six leaders du parti, dont son chef Matiur Rahman Nizami, sont accusés d'avoir collaboré aux atrocités commises par les soldats pakistanais pendant le conflit. Le parti réfute ces allégations, même s'il s'opposait à l'indépendance face au Pakistan. Le Bangladesh affirme que la guerre a fait 3 millions de victimes et que 200 000 femmes ont été violées.

PLUS:pc