NOUVELLES
31/01/2013 04:48 EST | Actualisé 02/04/2013 05:12 EDT

Coupe Davis: Raonic affrontera Ramos lors du 1er match du duel Canada-Espagne

VANCOUVER - Frank Dancevic jouera un rôle important pour le Canada lors de son duel de la Coupe Davis.

Le tennisman de 28 ans, originaire de Niagara Falls, disputera deux matchs de simple lors du duel de premier tour contre l'Espagne, un an après avoir été plus ou moins laissé de côté lors du duel France-Canada en février 2012.

«J'adore jouer lors de la Coupe Davis», a déclaré Dancevic, jeudi, lors du tirage au sort des confrontations. «Ça fait 10 ans que je fais partie de cette équipe. C'est une sensation extraordinaire de gagner pour son pays.»

Milos Raonic sera le premier envoyé dans la mêlée quand le Canada tentera d'atteindre les quarts de finale du groupe mondial.

Raonic, classé 15e sur le circuit de l'ATP, affrontera Albert Ramos, 51e, lors du premier match de simple, vendredi au Doug Mitchell Thunderbird Sports Centre, à Vancouver.

Le puissant serveur de Thornhill, en Ontario, croisera aussi le fer avec Marcel Granollers lors du quatrième match, dimanche.

Pour sa part, Dancevic affrontera Granollers, le joueur espagnol le mieux classé en simple parmi ceux présents, vendredi, puis Ramos lors du cinquième et dernier match dimanche.

L'an dernier, Dancevic avait été inséré dans la formation canadienne après que Raonic se soit blessé et eut été incapable de disputer son deuxième match de simple. Cette fois, le capitaine du Canada, Martin Laurendeau, a offert la chance à Dancevic de jouer un rôle important dans le résultat du duel, préférant que le jeune Vasek Pospisil, de Vancouver, se concentre sur le double alors qu'il se remet d'une mononucléose.

Au cours des dernières années, Dancevic a connu des difficultés, participant surtout à des tournois de type Challenger, et il blâme les blessures pour ses insuccès.

«Je crois que j'ai ma place au sein du top-100», a déclaré Dancevic, qui occupe présentement le 166e échelon mondial. «J'ai confiance en la qualité de mon jeu.

«Je vais certainement devoir réussir quelques bons matchs pour y retourner. Je ne suis pas très loin derrière le niveau recherché.»

Le Canada, qui occupe présentement le 12e rang du classement de la Coupe Davis, n'a jamais franchi le premier tour du groupe mondial. L'Espagne, qui est numéro un, a gagné cinq titres de la Coupe Davis, dont trois au cours des cinq dernières années. Elle a aussi atteint la finale en 2012 avant de baisser pavillon face à la République tchèque.

Le Canada pourrait toutefois causer une surprise. L'Espagne devra se passer de ses quatre meilleurs joueurs de simple au cours du week-end — David Ferrer (quatrième), Rafael Nadal (cinquième), Nicolas Almagro (11e) et Fernando Verdasco (24e).

Alors que Nadal et Almagro sont blessés, Ferrer et Verdasco ont plutôt décidé de se reposer.

Si Raonic peut faire honneur à son classement et gagner ses deux matchs de simple et que le double espagnol fait aussi honneur à sa réputation, le sort du Canada pourrait bien reposer sur la raquette de Dancevic.

Le spécialiste du double Daniel Nestor, de Toronto, fera équipe avec Pospisil samedi, face à Granollers et Marc Lopez. La paire espagnole a remporté le Championnat de l'ATP en 2012 et a atteint les demi-finales aux Internationaux d'Australie, un peu plus tôt en janvier.

«Nous ne serons pas les favoris, a souligné Nestor. Ils sont une des meilleures équipes au monde présentement.»

Le gagnant du duel accèdera aux quarts de finale tandis que le perdant devra participer aux éliminatoires du groupe mondial en septembre afin de rester au sein de l'élite de la Coupe Davis.

Laurendeau, qui a observé les Espagnols au cours des Internationaux d'Australie, a mentionné que son équipe «savait vraiment comment jouer».

«Nous croyons avoir connu une bonne semaine de préparation et nous sommes prêts», a conclu Laurendeau.