NOUVELLES
31/01/2013 09:25 EST | Actualisé 02/04/2013 05:12 EDT

Bahreïn: un policier condamné à 7 ans de prison pour la mort d'un manifestant

Un tribunal de Bahreïn a condamné jeudi un policier à sept ans de prison pour avoir tué un manifestant chiite lors de la contestation qui a secoué le pays début 2011, a indiqué une avocate.

Le policier a été "condamné à sept ans de prison pour avoir battu à mort le martyr Ali Mchaimeh", a annoncé l'avocate Reem Khalaf sur son compte Twitter.

Ali Mchaimeh est le premier manifestant à avoir été tué lors du soulèvement conduit par la majorité chiite contre la monarchie sunnite en février 2011.

Plusieurs policiers sont jugés sous l'accusation d'avoir torturé des détenus arrêtés dans le cadre de la répression de ce soulèvement.

Le 30 décembre, deux d'entre eux avaient été condamnés à sept ans de prison pour avoir torturé à mort un détenu chiite dans le sillage des protestations de 2011.

Les autorités affirment appliquer ainsi les recommandations d'une commission d'enquête indépendante qui a estimé que les forces de sécurité avaient eu un recours excessif à la force face aux manifestations.

Petit royaume du Golfe dirigé par la monarchie sunnite des al-Khalifa, Bahreïn est secoué depuis février 2011 par un mouvement de contestation animé par des chiites qui réclament une monarchie constitutionnelle.

Malgré la répression meurtrière des manifestations à Manama de la mi-février à la mi-mars 2011, des rassemblements continuent d'avoir lieu régulièrement dans les villages chiites autour de la capitale.

Le roi, Hamad ben Issa Al-Khalifa, a appelé la semaine dernière à reprendre le dialogue national et l'opposition, dont le puissant Wefaq chiite, a réagi positivement.

Selon la Fédération internationale des droits de l'Homme (FIDH), au moins 80 personnes ont été tuées depuis le début de la contestation à Bahreïn.

bur/at/cco