NOUVELLES
31/01/2013 05:23 EST | Actualisé 02/04/2013 05:12 EDT

Armes à feu: Obama sur le terrain pour un renforcement de la législation

Le président Barack Obama est attendu lundi dans le nord des Etats-Unis pour défendre un renforcement de la législation sur les armes à feu, son premier déplacement hors de Washington sur ce thème depuis qu'il a lancé ce chantier dans la foulée de la fusillade de Newtown.

M. Obama va se rendre dans un poste de commandement de la police à Minneapolis (Minnesota) où "il prononcera un discours et s'entretiendra avec des responsables locaux et des forces de l'ordre au sujet des idées de bon sens qu'il a présentées pour réduire la violence due aux armes", a précisé la Maison Blanche.

L'exécutif a souligné que Minneapolis (380.000 habitants) avait été choisie parce que cette ville "a pris des mesures importantes pour réduire la violence due aux armes, et a lancé un débat sur des mesures supplémentaires" nécessaires.

Il s'agira du premier déplacement hors de Washington sur la question des armes pour M. Obama depuis que ce dernier a présenté, le 16 janvier, un ambitieux plan en signant des mesures réglementaires et en exhortant le Congrès à faire évoluer la législation, notamment une interdiction de la vente de nouvelles armes d'assaut et de chargeurs de plus de dix balles.

Le massacre de Newtown (Connecticut, nord-est), qui a coûté la vie à 20 écoliers ainsi qu'à six membres de l'encadrement le 14 décembre, a contraint M. Obama à placer le contrôle de la circulation des armes à feu parmi ses priorités législatives et réglementaires, après un premier mandat lors duquel il a fait preuve de timidité dans ce domaine.

Jeudi, un adolescent de 14 ans a été blessé à la tête lors d'une nouvelle fusillade survenue dans un collège d'Atlanta (Georgie, sud-est).

Investi le 20 janvier pour quatre années supplémentaires à la tête de l'exécutif américain, le dirigeant démocrate poursuit parallèlement l'objectif de remettre à plat le système d'immigration de son pays.

Il s'est rendu mardi dernier à Las Vegas (Nevada, ouest) pour présenter les principes sur lesquels il souhaite voir une telle réforme s'appuyer, alors que comme pour les armes à feu, il devra obtenir une majorité aux deux chambres du Congrès, où ses adversaires républicains sont en position de force, afin de faire évoluer la loi.

tq/sam