NOUVELLES
31/01/2013 03:27 EST | Actualisé 02/04/2013 05:12 EDT

Allemagne: le Bayern vers un nouveau chiffre d'affaires record en 2012-13

Le Bayern Munich espère dépasser, lors de son exercice 2012-13, le chiffre d'affaires record de 373 millions d'euros engrangé l'an dernier, indique son président, Karl-Heinz Rummenigge, dans la Frankfurter Allgemeine Zeitung (FAZ) à paraître vendredi.

M. Rummenigge s'est dit "optimiste" quant à cet objectif, soulignant que les recettes tirées de la vente de maillots et d'articles aux couleurs du club "marchent encore mieux que l'année dernière".

Selon les comptes semestriels du groupe Bayern Munich, que la FAZ a pu consulter, le merchandising aurait déjà rapporté 57,8 millions d'euros au club le plus titré d'Allemagne, contre 57,4 millions d'euros au cours de tout l'exercice 2011/2012 (du 1er juillet au 30 juin).

Les recettes tirées du sponsoring ont également progressé de 85 M EUR à 95 M EUR en un an.

En ajoutant les autres sources de recettes, comme la billetterie du stade ou les droits de retransmission télévisée, le club couvre déjà la totalité des dépenses prévues pour l'exercice en cours, et est donc assuré d'être bénéficiaire, a encore révélé M. Rummenigge.

Rentable depuis plus de 20 ans consécutivement - ce qui fait de lui un cas à part dans le gotha européen - le Bayern marche aussi très bien sportivement, puisqu'il caracole en tête du championnat allemand avec 11 points d'avance sur son premier poursuivant, Leverkusen, après 19 journées.

Le recrutement annoncé dès cet hiver, pour la saison prochaine, de l'entraîneur vedette Pep Guardiola - qui a remporté 14 titres nationaux et internationaux avec le Barça en 4 ans à sa tête - devrait encore augmenter l'attractivité du Bayern pour les sponsors, mais aussi pour les grands joueurs, a estimé le dirigeant.

"Le fait qu'il nous ait choisi redistribue les cartes" dans le monde du football, a-t-il jugé.

La règle qui voulait jusqu'ici que celui qui paye le plus a les meilleurs joueurs est "peut-être sur le point d'être modifiée", en faveur des clubs qui "offrent les bons atouts et les bonnes valeurs", a-t-il précisé.

hap/clp/jr