NOUVELLES
30/01/2013 11:12 EST | Actualisé 01/04/2013 05:12 EDT

PDG Boeing: "de bons progrès" réalisés dans l'enquête sur le 787

Le PDG de Boeing, Jim McNerney, a estimé mercredi que de "bons progrès" étaient réalisés dans l'enquête sur les débuts d'incendies de batteries survenus ce mois-ci dans deux 787, qui ont débouché sur une immobilisation de tous ces appareils dans le monde.

"Nous pensons que de bons progrès sont réalisés dans le fait de déterminer la cause de ces événements", a déclaré M. McNerney lors d'une conférence d'analystes en marge de la publication des résultats du groupe.

M. McNerney s'est de nouveau dit "profondément désolé" de l'impact de ces incidents sur les clients du 787, qui ont dû annuler des dizaines de vols.

La compagnie japonaise All Nippon Airways (ANA), compagnie qui détient la plus grosse flotte de 787 (17 appareils sur 50 en circulation dans le monde) a ainsi annulé des centaines de vols depuis le 16 janvier, à cause de l'interdiction d'exploitation des Boeing 787 Dreamliner.

Ces appareils n'ont plus le droit de décoller en attendant que la sûreté de leur batterie et système électrique soit garantie, après deux débuts d'incendies au Japon et aux Etats-unis.

Le groupe ne prévoit pour l'instant "aucun impact financier" provenant de l'interdiction de vol des 787.

M. McNerney a rappelé que le constructeur continuait de produire cinq 787 par mois même si les livraisons aux clients sont suspendues et prévoit toujours d'accélérer la production à 10 appareils par mois d'ici fin 2013. Il compte aussi livrer 60 de ces appareils cette année.

"Notre première priorité pour 2013 est de résoudre le problème de batterie sur le 787 et de remettre ces avions en service en toute sécurité", a affirmé M. McNerney dans le communiqué des résultats du groupe.

ved/sl/jca