NOUVELLES
30/01/2013 04:09 EST | Actualisé 01/04/2013 05:12 EDT

Mondial-2014: Valcke nie tout conflit d'intérêt avec la candidature brésilienne

Le secrétaire général de la Fifa Jérôme Valcke, qui a conseillé en 2007 une entreprise chargé de la campagne du Brésil pour organiser le Mondial-2014, a nié mercredi l'existence d'un conflit d'intérêts, car il ne travaillait pas pour la Fifa durant cette période.

"Il n'y a pas de conflit d'intérêts, je n'ai rien fait de mal (...) Je n'ai pas à me justifier", a déclaré le Français en conférence de presse.

M. Valcke a admis avoir "travaillé environ trois mois" en 2007 avec une entreprise de Sao Paulo chargée de la campagne brésilienne pour l'obtention du Mondial-2014, mais a affirmé avoir "arrêté de travailler avec elle quand (il est) retourné à la Fifa comme secrétaire général".

Le journal Folha de Sao Paulo a rapporté mercredi qu'après avoir quitté la Fifa pour six mois, en raison de la négociation d'un parrainage controversée avec Visa et Mastercard, Valcke a travaillé pendant quelques mois à la campagne de candidature brésilienne, dirigée par l'ancien président de la Fédération brésilienne de football (CBF) Ricardo Teixeira, avant de retourner à la Fifa.

"A l'époque, le Brésil était le seul candidat" pour le Mondial-2014 suite à un accord entre les pays d'Amérique du Sud, a déclaré M. Valcke.

"Je ne vote pas" au sein du Comité exécutif de la Fifa, qui choisit le pays organisateur des Coupes du monde, a encore rappelé le N.2 de l'institution.

Selon Folha, M. Valcke aurait été payé "presque 100.000 dollars (73.700 euros) pour son travail" de conseil auprès de la CBF.

lbc/vel/mam/bpa