NOUVELLES
30/01/2013 07:05 EST | Actualisé 01/04/2013 05:12 EDT

Le Qatar va investir jusqu'à un milliard d'euros dans des PME en Grèce

Le Qatar va investir jusqu'à un milliard d'euros dans des PME grecques, via un fonds d'investissement commun avec la Grèce, en pleine récession, a annoncé le Premier ministre du richissime Etat gazier, cheikh Hamad ben Jassem Al-Thani, cité par l'agence officielle QNA.

"Nous voulons rééditer l'accord conclu avec l'Italie il y a quelques mois pour la constitution d'un fonds d'investissement doté de deux milliards d'euros, partagés à égalité entre les deux pays", a-t-il dit, lors d'une conférence de presse avec son homologue grec Antonis Samaras à Doha mardi soir.

"Nous ne voyons aucune objection à investir la même somme dans le nouveau fonds avec la Grèce", a-t-il ajouté.

La constitution du fonds s'inscrit dans le cadre d'une série d'accords de coopération signés mardi à Doha entre le Qatar et la Grèce, qui entre dans sa sixième année de récession.

Le Premier ministre du Qatar a indiqué que les deux pays avaient "discuté de plusieurs projets concernant les routes, l'électricité, l'énergie et le tourisme".

Le 19 novembre, l'Italie et le Qatar ont signé un accord prévoyant la création d'une joint venture destinée à investir dans des entreprises italiennes actives dans le secteur du "Made in Italy".

Baptisée "IQ Made in Italy Venture", elle est dotée dans l'immédiat de 300 millions d'euros, un montant appelé à grimper jusqu'à 2 milliards d'euros d'ici 4 ans, versés à parts égales par la Qatar Holding LLC et le FSI, une holding contrôlée par la Caisse des dépôts et prêts italienne.

Le Qatar et la Grèce avaient signé en 2010 un accord cadre pour faciliter les investissements.

En octobre 2011, le fonds souverain Qatar Holdings avait investi plus de 750 millions de dollars dans deux mines d'or en Grèce et une participation de 9,9% dans le groupe European Goldfields qui exploite les gisements.

Le mois précédent, le fonds souverain Qatar Holdings avait investi 500 millions d'euros dans le secteur bancaire grec en permettant la fusion de la 2e et 3e banque du pays Alpha et Eurobank.

fb-ak/at/cco/lgo