NOUVELLES
30/01/2013 08:22 EST | Actualisé 01/04/2013 05:12 EDT

Le Groupe CGI veut tirer profit de l'acquisition de Logica en Asie du Pacifique

MONTRÉAL - Après avoir plus que doublé de taille au cours des cinq dernières années, le Groupe CGI (TSX:GIB.A) entend trouver de nouvelles façons de tirer profit de son acquisition du fournisseur britannique de technologie de l'information Logica et accroître sa présence dans la région de l'Asie du Pacifique.

L'entreprise montréalaise compte mener des séances de planification, en juin, afin d'établir ses objectifs pour les trois années à venir, mais son président et chef de la direction, Michael Roach, a d'ores et déjà affirmé mercredi que l'Asie se trouverait certainement au coeur des projets d'expansion de CGI.

«Nous porterons avant tout attention à l'intégration de Logica en 2013, mais je crois que vous pouvez vous attendre à ce que nous poursuivions notre stratégie d'achat et de construction à la suite de ces séances de planification», a déclaré M. Roach au terme de l'assemblée annuelle des actionnaires du groupe.

CGI a depuis toujours examiné de près ses acquisitions après avoir acquis de l'intérieur une certaine compréhension de leur marché, a-t-il expliqué lors d'un entretien.

L'acquisition de Logica, l'an dernier, a non seulement accru de façon importante les revenus de CGI, mais elle lui a également valu une unité d'entreprise stratégique de premier plan dans le secteur de l'Asie du Pacifique.

«À long terme (...) l'Asie-Pacifique est une région où nous connaîtrons probablement davantage de croissance à l'avenir», a déclaré M. Roach.

Avant la conclusion de la transaction d'une valeur de 2,7 milliards $, en août, CGI et Logica menaient 95 pour cent de leurs activités sur leurs marchés naturels respectifs, l'Amérique du Nord et l'Europe. Ensemble, les deux entreprises ont commencé à accroître leurs relations avec des clients des deux continents qui sont actifs à l'échelle internationale.

«Nous pouvons maintenant les suivre à travers le monde, ce que nous ne pouvions pas faire avant», a indiqué M. Roach.

CGI a par ailleurs annoncé mercredi avoir réalisé des revenus en hausse de 147,5 pour cent au premier trimestre, à 2,53 milliards $, soit légèrement plus que ce à quoi s'attendaient les analystes.

L'entreprise a enregistré un bénéfice net de 22,4 millions $, ou sept cents par action, après avoir inscrit à ses résultats des coûts de 153,4 millions $ ayant découlé de l'acquisition de Logica.

Sur une base ajustée, CGI a réalisé un bénéfice trimestriel de 44 cents par action, soit un cent de moins que la prévision des analystes consultés par Thomson Reuters.

Au terme du premier trimestre de l'an dernier, CGI affichait un bénéfice net de 106,5 millions $, ou 40 cents par action, et des revenus de 1,03 milliard $.

Fondé en 1976, le Groupe CGI se présente comme la cinquième plus importante entreprise indépendante de services en technologies de l'information et en gestion des processus d'affaires au monde, avec quelque 71 000 membres répartis dans ses bureaux et centres de prestation de services dans les Amériques, en Europe et en Asie du Pacifique.

À la Bourse de Toronto, mercredi, les actions du Groupe CGI ont clôturé à 26,30 $, en hausse de 2,01 $, soit 8,3 pour cent par rapport à leur précédent cours de clôture.