NOUVELLES
30/01/2013 08:32 EST | Actualisé 01/04/2013 05:12 EDT

Dopage: 32 athlètes kényans volontaires pour des tests sanguins

Trente-deux athlètes kényans se sont soumis volontairement à des tests sanguins en janvier dans leur pays, a annoncé mercredi le président de leur fédération Isaiah Kiplagat.

Des athlètes kenyans, dont les performances sur les longues distances suscitent souvent des soupçons, avaient déjà subi des tests sanguins auparavant, mais jamais au Kenya, et l'exercice a été mené hors compétition, sur des recommandations de la Fédération internationale d'athlétisme, a-t-il expliqué.

"Il n'y a pas eu de test impromptu. Les 32 athlètes ont été informés de l'invitation à se présenter à Nairobi ou Eldoret (nord, ndlr) pour ces tests, qui ont été préparés et dirigés par l'IAAF", a-t-il précisé.

Les soupçons sur les performances des coureurs kényans ont été renforcés en 2012 par un documentaire d'une équipe de télévision allemande évoquant des pratiques largement répandues.

"Rien n'a été caché. Chaque athlète concerné a été testé volontairement", a insisté Isaiah Kiplagat.

aik/gv/we