NOUVELLES
30/01/2013 09:07 EST | Actualisé 01/04/2013 05:12 EDT

Colombie: les pourparlers de paix reprennent dans un climat tendu à Cuba

BOGOTA - Les pourparlers de paix en Colombie ont repris, à Cuba, malgré l'acrimonie causée par l'insistance des rebelles à défendre leur droit à faire prisonnier des membres des forces de sécurité.

Le négociateur en chef du gouvernement, Humberto De la Calle, a réprimandé les insurgés, mercredi, alors qu'il quittait Bogota pour La Havane après une pause d'une semaine.

Selon lui, les rebelles doivent assumer leurs responsabilités pour «leurs victimes», une référence claire à la capture de deux officiers de police, la semaine dernière. Aucun accord ne sera possible autrement, a-t-il ajouté.

Les Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC) ont promis il y a près d'un an de mettre un terme à leurs enlèvements et à leurs demandes de rançon.

Ses représentants ont toutefois affirmé mardi qu'ils se réservaient le droit de faire prisonnier des membres des forces de sécurité.

Un cessez-le-feu de deux mois déclaré unilatéralement par les rebelles doit prendre fin le 20 janvier. Les insurgés espéraient être imités par le gouvernement, mais ce dernier a refusé de déposer temporairement les armes.