NOUVELLES
29/01/2013 11:20 EST | Actualisé 31/03/2013 05:12 EDT

Un surfeur américain en quête d'un nouveau record au Portugal

Le surfeur américain Garrett McNamara était de retour mardi à Nazaré, dans le centre du Portugal, pour tenter de battre son propre record de la plus grande vague jamais surfée au monde, un monstre de plus de 20 mètres de haut.

Lundi, ce spécialiste des grandes vagues a chevauché une montagne d'eau qui, selon certains spécialistes, pourrait être plus haute que celle surfée à Nazaré le 1er novembre 2011, une vague de 23,77 mètres reconnue par le Livre Guinness des records comme "la plus grande jamais surfée".

Mardi après-midi, avant une nouvelle séance de surf à la Praia do Norte, l'Hawaïen de 45 ans restait prudent sur son exploit de la veille.

"Je n'ai aucune idée de la taille de la vague d'hier. La descente a certainement été plus longue, mais je ne pourrais pas dire si elle était plus grosse" que celle de novembre 2011, a-t-il déclaré aux journalistes présents au port de pêche de Nazaré.

"L'équipe qui accompagne Garrett McNamara estime que la vague surfée lundi est encore plus grande que celle de 2011, mais pour éviter la controverse nous avons demandé à deux surfeurs, en charge de la certification, de confirmer la taille de la vague avant de parler d'un nouveau record", a expliqué Lusa Miguel Sousinha, responsable d'une entreprise de la mairie de Nazaré associée au projet.

Mais d'après McNamara, c'est son partenaire de glisse Kealii Mamala qui a pris la plus grosse vague de la séance de lundi, et aurait même établi un nouveau record.. "La vague de Kealii était sans doute plus grande que celle que j'ai prise il y a un an", a-t-il assuré.

McNamara et Mamala ont réalisé ces exploits grâce à une modalité du surf appelée le "tow-in" qui consiste à se faire remorquer par un jet-ski vers la face de la vague et qui permet d'attraper des vagues plus grosses qu'avec la seule force de ses bras, comme dans le surf traditionnel.

Les deux hommes, assistés d'une équipe de sauvetage de deux hommes sur un deuxième jet-ski, seront jusqu'à la fin de la semaine à Nazaré, une ville de pêcheurs situé à 130 km au nord de Lisbonne.

"Cet après-midi (mardi) nous aurons des vagues parfaites, mais pas aussi grosses", a dit McNamara.

La Praia do Norte offre des conditions exceptionnelles pour surfer des vagues géantes grâce à un phénomène géologique dénommé le "canon de Nazaré": une faille au fond de la mer de 170 km de long et 5 km de profondeur qui propulse la houle de l'océan Atlantique vers le littoral.

"Ces vagues sont différentes de toutes celles que je connais, elles sont vraiment imprévisibles. Nazaré est un endroit très spécial", a témoigné McNamara.

tsc/bir/mam