NOUVELLES
29/01/2013 03:04 EST | Actualisé 30/03/2013 05:12 EDT

Sept ans et deux mois de prison pour Samuel Moulinneuf-Patry

Samuel Moulinneuf-Patry écope d'une peine de sept ans et deux mois de prison pour avoir causé la mort d'un de ses amis alors qu'il conduisait avec les capacités affaiblies par l'alcool et la drogue. Le juge lui interdit également de conduire pour 10 ans.

L'homme de 23 ans a été reconnu coupable de la mort de Cédric Turgeon-Fournier, 18 ans, dans un accident survenu le 11 septembre 2009 à Saint-Flavien, dans Lobtinière. Un autre passager avait subi des blessures sérieuses.

La voiture qu'il conduisait a frappé un camion qui reculait dans le stationnement d'une entreprise avant de percuter un poteau. Il roulait entre 120 km/h et 150 km/h dans une zone de 50 km/h, selon la preuve.

Le jeune homme n'avait pas le droit de conduire au moment de l'accident en raison d'antécédents de conduite avec les facultés affaiblies.

Le juge Louis Dionne a insisté sur la nécessité de dénoncer ce genre de crime. « Le juge a réitéré le fait qu'il s'agit d'un fléau social qui se doit d'être dénoncé et c'est notamment un des critères qui a été pris en compte par la cour », a commenté le procureur de la Couronne, Me Thomas Jacques, qui avait demandé une peine de neuf ans d'emprisonnement

La défense réclamait pour sa part quatre ans de pénitencier, moins la détention provisoire de 22 mois. Les familles des victimes et les proches de Samuel Moulinneuf-Patry avaient même témoigné en décembre pour demander la clémence du juge.

En raison du temps déjà purgé après son arrestation, il lui reste cinq ans de détention à faire.

« On peut dire que c'est très sévère comme peine. Il est très affecté de ça » a réagi le père de Samuel Moulinneuf-Patry, Jean-Marie Patry.

Son avocat a déjà porté le verdict en appel et va demander dans les prochaines semaines la remise en liberté de Samuel Moulinneuf-Patry en attendant que la cour d'Appel entende la cause.