NOUVELLES
29/01/2013 07:48 EST | Actualisé 31/03/2013 05:12 EDT

Marc Bergevin est soulagé que l'affaire P.K. Subban soit chose classée

MONTRÉAL - Marc Bergevin a lâché un soupir de soulagement quand P.K. Subban a accepté un contrat de deux ans et mis fin à des négociations qui auraient pu tourner au vinaigre si elles s'étaient prolongées davantage. Quelques heures plus tard, le directeur général du Canadien a toutefois éprouvé un sentiment de malaise quand certains ont clamé qu'il avait remporté la bataille face à l'agent Don Meehan.

«Je suis mal à l'aise, parce que ce n'est pas ça la situation. Les deux côtés ont sacrifié un peu. J'ai donné et ils ont donné», a déclaré Bergevin, mardi, en marge d'une conférence de presse où il a remis, au nom du Canadien et en collaboration avec la Fondation de l'athlète d'excellence du Québec, des bourses de 1500 $ à 28 jeunes étudiants-athlètes de 15 à 17 ans, en hockey masculin et féminin.

«L'agent n'est pas un ennemi, a ajouté le d.g. Il représente son client et moi, je représente le club, et en bout de ligne il faut trouver un moyen de s'entendre.»

Quant à savoir si le d.g. recrue s'est forgé une bonne réputation dans la LNH en parvenant à convaincre Subban d'accepter un contrat plus court qu'il ne l'espérait initialement, Bergevin n'a pas voulu se prononcer.

«J'ai un plan pour l'avenir du Canadien, a-t-il d'abord répondu. J'ai beaucoup de respect pour Don Meehan. Il a beaucoup plus d'expérience que moi en négociations, mais quand tu parles de choses auxquelles tu crois, que tu restes ferme et que tu entretiens un bon dialogue, tu finis par venir à une entente.»

Bergevin a quand même a reconnu qu'il avait hâte que ça se termine.

«À la fin, j'appelais Michel 'Don' parce que je passais tellement de temps avec Don, a dit Bergevin en parlant de Michel Therrien, l'entraîneur-chef du Tricolore. Je suis content et P.K. est content, et maintenant on peut tous aller de l'avant.»

Subban se présentera à Ottawa, mercredi matin, afin de subir les habituels examens médicaux d'avant-saison. Le Canadien sera alors dans la capitale fédérale en vue d'un match en soirée contre les Sénateurs. Bergevin a dit ne pas craindre que les joueurs du CH boudent le jeune défenseur à son arrivée dans le vestiaire.

«Non, parce que les affaires sont les affaires. Tous les joueurs ont un agent et ils ont le droit de négocier. Il va revenir et tout le monde va aller de l'avant.»

Même si différentes sources avancent des chiffres divergents à ce sujet, Bergevin a assuré que le CH n'avait pas encore dépassé le plafond salarial en vue de la présente saison.

«Il reste encore un peu d'espace», a-t-il dit.

Bergevin n'a pas voulu s'avancer sur le cas de Tomas Kaberle, qui pourrait devenir le deuxième joueur du club à voir son contrat racheté, après Scott Gomez.

«Je crois qu'il ne faut pas forcer certaines situations, a affirmé le d.g. Tu attends que la situation se développe, même si en attendant tu penses aux différents scénarios possibles. Beaucoup de choses pourraient arriver d'ici trois semaines, par exemple. Souvent, les choses se réglent d'elles-mêmes.»

Bergevin a par ailleurs laissé entendre qu'il ne songeait pas à échanger Yannick Weber, même avec le retour de Subban au sein de la formation.

«La profondeur chez les défenseurs, c'est très important. Dans la Ligue nationale, en ce moment, plusieurs équipes sont à la recherche de défenseurs, et on en a huit de calibre de la LNH. C'est un luxe qu'on a, et que bien des équipes dans la ligue aimeraient avoir.»

La direction du CH a beaucoup parlé, jusqu'ici cette saison, de l'importance de faire jouer les jeunes espoirs du club si ceux-ci évoluent dans la LNH, afin de ne pas nuire à leur développement. Weber, qui a 24 ans maintenant, ne semble plus appartenir à ce groupe. Il a d'ailleurs été retranché de la formation, mardi, face aux Jets de Winnipeg.

«Il y a beaucoup de jeunes dans l'équipe. Comme Alex Galchenyuk, à qui c'est important d'accorder du temps de glace, a noté Bergevin. Mais les autres, leur priorité, ça doit être de montrer ce qu'ils peuvent faire quand ils en ont l'occasion. D'après mon expérience, tu n'en as jamais trop, des défenseurs de calibre de la LNH. Et Yannick Weber, c'est un défenseur du calibre de la LNH.»

Bergevin a présenté, mardi, huit bourses à des hockeyeuses membres de l'Équipe du Québec qui aspirent à une sélection au sein de l'équipe nationale senior, et 20 autres à des hockeyeurs provenant de la Ligue midget AAA.

Du côté féminin, les récipiendaires des bourses d'excellence académique féminine sont Mélina Boudreau (Pepsi des Îles de la Madeleine), Catherine Daoust (Patriotes du Cégep St-Laurent) et Ève-Audrey Picard (Remparts du Richelieu), tandis que les bourses d'encouragement à la réussite académique et sportive sont allées à Valérie Bouillon (Patriotes du Cégep St-Laurent), Catherine Dubois (Titans du Cégep Limoilou), Élizabeth Giguère (Citadelles de Québec), Alexandra Labelle (Remparts du Richelieu) et Stéphanie Lalancette (Marco's Pub de Saint-Félicien).

Chez les garçons, les bourses d'excellence académique ont été attribuées à Guillaume Archambault (Gaulois du Collège Antoine-Girouard), Keven Bouchard (Élites de Jonquière), Philippe Forcier (Cantonniers de Magog), William Langlais (Élites de Jonquière), Julien Nantel (Royal de Laval-Montréal), Antoine Pouliot (Commandeurs de Lévis) et Jérémy Roy (Gaulois du Collège Antoine-Girouard), tandis que les bourses de persévérance ont été octroyées à Samuel Blais (Estacades de Trois-Rivières) et Nicholas Gavrielatos (Lions du Lac St-Louis).

Les bourses d'encouragement à la réussite académique et sportive ont été remises à Alexandre Alain (Blizzard du Séminaire Saint-François), Guillaume Beaudoin (Estacades de Trois-Rivières), Benjamin Bohémier (Vikings de St-Eustache), Simon Bourque (Riverains du Collège Charles-Lemoyne), Gabriel Fontaine (Cantonniers de Magog), Olivier Galipeau (Phénix du Collège Esther-Blondin), Marc-Antoine Gervais (Albatros du Collège Notre-Dame), Philippe Pelletier-Leblanc (Intrépides de Gatineau), Nicolas Roy (Forestiers d'Amos), Justin Samson (Grenadiers de Châteauguay) et Vimal Sukumaran Vimal (Lions du Lac St-Louis).