NOUVELLES
29/01/2013 05:28 EST | Actualisé 31/03/2013 05:12 EDT

Manifestants tués en Tunisie: 10 et 20 ans de prison pour deux officiers

Le tribunal militaire tunisien de Sfax (sud) a condamné mardi deux officiers de police à 10 et 20 ans de prison pour la mort de cinq Tunisiens à Regueb (centre-ouest) en janvier 2011 lors du soulèvement populaire qui a chassé Ben Ali du pouvoir.

Le commandant Mourad Jouini a été condamné à 10 ans de prison et le lieutenant Bassam Akremi, en fuite, à 20 ans de réclusion, a indiqué à l'AFP un responsable du tribunal qui a annoncé son verdict dans la nuit de lundi à mardi.

Ils étaient poursuivis pour la répression de manifestations qui avait fait cinq morts et 32 blessés le 9 janvier 2011 à Regueb. Cette localité est proche de Sidi Bouzid, d'où était partie l'insurrection qui a abouti à la fuite du président Zine El Abidine Ben Ali le 14 janvier 2011.

Le verdict, attendu depuis des mois, avait été reporté à de multiples reprises sans explication, comme plusieurs autres affaires de ce type.

Deux ans après la révolution, les tribunaux tunisiens sont brocardés pour leur lenteur, nombre de responsables des services de sécurité n'ayant pas été jugés pour la répression des manifestations qui ont fait plus de 300 morts, selon l'ONU.

Les ONG de défense des droits de l'Homme critiquent notamment le fait que ces affaires ont été confiées à des tribunaux militaires.

Par ailleurs, le gouvernement tunisien n'a toujours pas achevé de dresser une liste finale des morts et des blessés de la révolution.

kl/alf/cco

PLUS:afp