NOUVELLES
29/01/2013 06:09 EST | Actualisé 31/03/2013 05:12 EDT

Le ministre égyptien de la Défense prévient que le pays risque d'imploser

LE CAIRE, Égypte - Des milliers d'Égyptiens appelant à la chute de leur président ont de nouveau participé à des marches funèbres mardi à Port-Saïd, tandis que le chef de l'armée a prévenu que le pays pourrait imploser si la plus récente crise politique se poursuit.

L'avertissement lancé par le ministre de la Défense Abdel-Fattah el-Sissi, ses premiers commentaires après six jours de violences et d'émeutes à travers le pays, semblait avoir pour objectif de faire pression sur le président islamiste Mohammed Morsi, mais aussi sur ses opposants, afin qu'ils trouvent un terrain d'entente pour mettre fin à la pire crise politique à frapper l'Égypte depuis le renversement du président Hosni Moubarak, il y a deux ans.

«La poursuite du conflit entre les différentes forces politiques et leurs divergences sur la façon dont le pays devrait être dirigé pourrait mener à l'effondrement de l'État et menacer les générations futures», a déclaré M. El-Sissi à des cadets de l'armée, selon des commentaires publiés sur la page Facebook de l'armée égyptienne.

Il a défendu le droit des Égyptiens de manifester, tout en reconnaissant que le déploiement militaire dans les villes du canal de Suez plaçait l'armée «dans un grave embarras». Il a déclaré que les soldats devaient «éviter les confrontations» avec les manifestants, tout en protégeant les «installations vitales».

Mardi soir, le bureau de la présidence a déclaré que Mohamed Morsi pourrait envisager d'annuler l'état d'urgence et le couvre-feu en vigueur dans trois provinces si les conditions de sécurité s'améliorent d'ici la semaine prochaine.

Cette déclaration semble avoir pour but d'apaiser la colère populaire contre le président dans les trois provinces visées par l'état d'urgence. La colère s'est transformée en rébellion qui menace de s'étendre à d'autres régions du pays.

Au moins 60 personnes ont été tuées dans les violences en Égypte depuis vendredi.