NOUVELLES
29/01/2013 05:49 EST | Actualisé 31/03/2013 05:12 EDT

Le Canada décide d'expulser un ancien garde du corps de Saadi Kadhafi

Le Canada a décidé mardi d'expulser l'Australien Gary Peters, ancien garde du corps de Saadi Kadhafi, fils de l'ancien dictateur libyen, a annoncé la Commission de l'immigration et du statut de réfugié.

Selon la commissaire Alicia Seifert, citée par Radio-Canada, M. Peters, qui vit au Canada depuis dix ans, est sanctionné pour "complicité de crimes de guerre", en référence aux actions des forces de Tripoli recevant des ordres de Saadi Kadhafi, lors des combats contre les rebelles.

M. Peters dispose toutefois d'un délai de 15 jours pour contester en justice la décision de la Commission. Il pourrait aussi demander au ministre de l'Immigration de lui permettre de rester au Canada pour raisons humanitaires, invoquant le fait que sa femme et ses enfants sont canadiens.

Ancien militaire australien, il dirige une société de sécurité basée en Ontario. Il a reconnu publiquement avoir été garde du corps de M. Kadhafi et notamment l'avoir aidé à s'échapper de Libye au moment de la chute du régime de son père pour gagner le Niger.

Il aurait ensuite été impliqué dans une tentative ratée de faire entrer Saadi Kadhafi et sa famille au Mexique avec des faux documents d'identité.

Cette dernière opération aurait été organisée par certains responsables du grand groupe d'ingénierie canadien SNC Lavalin qui avait obtenu de très importants contrats en Libye du temps du colonel Kadhafi. Selon la police fédérale canadienne, SNC Lavalin aurait versé 160 millions de dollars à Saadi Kadhafi pour obtenir de tels contrats.

via/mdm