NOUVELLES
29/01/2013 08:40 EST | Actualisé 31/03/2013 05:12 EDT

La police de Seattle saisit un lance-missiles aux origines mystérieuses

SEATTLE - Un programme de rachat d'armes mis en place par la police de Seattle, dans le nord-ouest des États-Unis, a permis aux autorités de mettre la main sur un lance-missiles non fonctionnel qui pourrait avoir été volé à l'armée américaine.

Les responsables tentent maintenant de déterminer la provenance de ce lance-missile usagé, qui faisait partie d'un lanceur portable Stinger de missiles sol-air. De tels appareils ne devraient normalement pas se retrouver entre les mains de civils.

Des dizaines de personnes se sont présentées, lundi, pour remettre leurs armes à la police de Seattle en échange de cartes-cadeaux pouvant totaliser plusieurs centaines de dollars. Mais des acheteurs d'armes étaient aussi sur place, dont l'homme qui a acheté le lance-missiles à son ancien propriétaire pour seulement 100 $ US.

Au total, ce sont 716 armes qui ont été remises à la police, dont quatre qui avaient été volées.

La police a toutefois saisi le lance-missiles. L'homme qui l'a acheté recevra une carte-cadeau si jamais l'arme ne lui est pas remise. Il a toutefois indiqué vouloir la conserver, si jamais cela est possible.