NOUVELLES
29/01/2013 04:29 EST | Actualisé 31/03/2013 05:12 EDT

Insatisfaite des mesures de l'UCI contre le dopage, l'AMA prend ses distances

LONDRES - L'Agence mondiale antidopage qualifie l'UCI de «trompeuse» et «arrogante» à la suite de sa décision d'interrompre sa propre enquête indépendante sur le dopage.

L'AMA a déclaré que l'UCI a «de nouveau choisi d'ignorer sa responsabilité envers le sport» en démantelant la commission chargée de faire la lumière sur les prétentions selon lesquelles les dirigeants de l'organisme ont contribué à couvrir des tests de dopage positifs de Lance Armstrong et accepté de sa part 125 000 $ en dons.

L'UCI a plutôt mis en place une «commission vérité et réconciliation» qui avait le soutien du président de l'AMA, John Fahey, selon son communiqué publié lundi.

«Non seulement c'est faux mais c'est aussi trompeur, a précisé le communique de l'AMA. Le fait est que l'AMA attendait une réponse lorsque le communiqué a été émis.

«L'AMA n'a pas et ne participera à aucune initiative de l'UCI tant que cette attitude unilatérale et arrogante se poursuit.»

Mais le président de l'UCI, Pat McQuaid, a réagi vivement au communiqué de l'AMA, qu'il a qualifié de «déclarations fausses et agressives», et a dévoilé un échange de courriels privés avec l'agence.

«L'UCI est perplexe que l'AMA ait maintenant choisi de repousser et d'attaquer la volonté de l'UCI d'établir une commission vérité et réconciliation, après avoir exigé de l'UCI qu'elle le fasse», a déclaré McQuaid dans le communiqué.

McQuaid a exhorté Fahey à mettre de côté son apparente «vendetta personnelle et croisade contre le cyclisme» et de soutenir la commision.