VIDEO
29/01/2013 03:28 EST | Actualisé 30/03/2013 05:12 EDT

Il y a 55 ans, Miles Davis improvisait <em>Ascenseur pour l'échafaud</em>

C'est le 29 janvier 1958 que le film Ascenseur pour l'échafaud sort en salle en France. La trame sonore, signée Miles Davis, deviendra aussi célèbre que le film de Louis Malle.

En novembre 1957, le réalisateur français, qui a fait ses premiers pas au cinéma aux côtés du réalisateur et explorateur océanographique Jacques-Yves Cousteau quelques années auparavant, rencontre Miles Davis au Club Saint-Germain, à Paris.

Ils conviennent alors d'enregistrer la musique du nouveau film de Malle, âgé à cette époque de 25 ans, au cours d'une seule séance d'improvisation.

C'est ainsi que dans la nuit du 4 décembre 1957, Davis, accompagné de Kenny Clarke à la batterie, de Barney Wilen au saxophone, de René Urtreger au piano et de Pierre Michelot à la contrebasse, met sur disque les 10 pièces de la trame sonore.

Pour diriger les musiciens pendant l'enregistrement, Malle projette des séquences du film. La séance dure une nuit complète.

À l'instar du film, la musique improvisée par Davis est acclamée par la critique et le public à sa sortie en Europe. La bande sonore d'Ascenseur pour l'échafaud, lancée sur l'étiquette Fontana, suscite un engouement qui assurera la notoriété de Miles Davis sur le vieux continent.

Écoutez cette entrevue avec Louis Malle, qui parle du travail de Miles Davis.

Dans Ascenseur pour l'échafaud, Julien décide d'assassiner son patron avec la complicité de la femme de ce dernier, qui est sa maîtresse. Après le crime, Julien retourne dans l'appartement pour cacher un élément qui pourrait l'incriminer, mais reste coincé dans l'ascenseur. Le long-métrage, qui remporte cette année-là le Prix Louis-Delluc, met notamment en scène Jeanne Moreau et Maurice Ronet.

En voici un extrait.

PLUS:video