NOUVELLES
29/01/2013 04:59 EST | Actualisé 31/03/2013 05:12 EDT

Des Italiens veulent faire rapatrier la dépouille du compositeur Salieri

MILAN - Les citoyens d'une petite ville du nord de l'Italie tentent de rapatrier la dépouille de leur ressortissant le plus célèbre, le compositeur Antonio Salieri.

Ce dernier a quitté en 1766 sa ville d'origine, Legnago, au sud de Vérone, alors qu'il était adolescent, pour poursuivre sa carrière musicale à Vienne, où il est surtout demeuré jusqu'à sa mort en 1825. Il était l'un des compositeurs favoris de la cour des Habsbourg, et il est peut-être mieux connu, dans la culture populaire, comme le principal rival de Mozart.

Des rumeurs ayant circulé de son vivant, démenties et qualifiées de scandaleuses par des experts, alléguaient même que Salieri avait empoisonné Mozart.

Un groupe, appelé «Legnago pour Salieri», demande à la Ville d'utiliser les canaux diplomatiques pour récupérer son corps, enterré au cimetière de Zentralfriedhof, le plus important de Vienne, où des génies de la musique comme Ludwig van Beethoven, Johannes Brahms et Franz Schubert ont également été enterrés.

Le responsable du groupe, Franco Bozzolin, a déclaré mardi que la «noble initiative» avait été inspirée par la fierté locale. La dernière tentative connue pour rapatrier la dépouille de Salieri en Italie a échoué lors de la Deuxième Guerre mondiale.

Selon lui, cette mission est possible, mais la route sera longue, puisque cela implique les institutions de deux pays.

La fondation culturelle appuyant le Théâtre Salieri à Legnago n'a pas adopté de position officielle dans cette campagne. Le directeur du théâtre, Federico Pupo, a toutefois souligné que les succès musicaux de Salieri avaient principalement eu lieu à Vienne.

«Je crois donc qu'il est acceptable qu'il repose dans la ville qu'il a lui-même choisie, et qui lui a tant apporté», a-t-il indiqué par courriel.

Faire connaître la musique de Salieri et celle de ses contemporains dans le théâtre qui porte son nom est «la seule façon dont il puisse être véritablement présent à Legnago», a ajouté M. Pupo.

À Vienne, le diffuseur public ORF a cité un porte-parole d'Andreas Mailath-Pokorny, le conseiller municipal de Vienne en matière de culture, disant que toute demande de rapatriement serait examinée, mais qu'il était «relativement improbable» qu'elle soit acceptée. «Salieri fait partie de la culture musicale viennoise», a déclaré ce porte-parole.