NOUVELLES
29/01/2013 12:26 EST | Actualisé 31/03/2013 05:12 EDT

De l'aide humanitaire supplémentaire de 13 millions $ du Canada pour le Mali

OTTAWA - Le Mali recevra une aide supplémentaire de 13 millions $ du Canada pour fournir de la nourriture et des soins de santé aux victimes du conflit armé, a annoncé mardi le ministre de la Coopération internationale, Julian Fantino.

L’annonce a été faite par le ministre à l’occasion d’une réunion internationale tenue au secrétariat de l’Union africaine à Addis-Abeba, en Éthiopie.

L'argent servira à améliorer la sécurité alimentaire, à réduire la malnutrition et à répondre aux besoins d’urgence en matière de soins de santé.

Une partie des fonds permettra aussi de fournir de l’eau, des abris, des soins de santé primaires et des services d’assainissement à quelque 150 000 réfugiés maliens au Niger, en Mauritanie et au Burkina Faso, de même qu’à plus de 235 000 personnes déplacées en sol malien, est-il indiqué dans un communiqué de presse du gouvernement.

De nombreux citoyens ont ainsi fui certaines régions où se déroulent les combats.

Depuis février 2012, Ottawa a versé plus de 76 millions $ à des programmes au Mali, indique le gouvernement. Le 13 millions $ promis mardi s'ajoute à ces sommes.

«La population du Mali peut continuer à compter sur le soutien du Canada, en cette période difficile, pour assurer une voie vers la stabilité, la sécurité et la prospérité», a indiqué le ministre des Affaires étrangères, John Baird, en Chambre mardi, après avoir rappelé les contributions canadiennes.

L'aide financière est notamment transmise à des organismes comme le programme alimentaire mondial et le Fonds des Nations unies pour l'enfance.

Le Nouveau Parti démocratique (NPD) aurait aimé en voir encore plus. «C’est pas énorme, mais c’est un bon pas», a déclaré Hélène Laverdière, porte-parole en matière de Développement international.

Le NPD assure qu'un comité des Communes va se pencher sur l'aide au Mali. Il demande d'ailleurs au gouvernement d'envisager d'autres formes d'assistance pour le pays déchiré par les combats.

Le Canada a aussi contribué en envoyant un avion-cargo C-17 pour aider au transport d'équipement lourd, en soutien aux troupes françaises en mission militaire au Mali. Elles interviennent pour freiner les avancées des rebelles islamistes, liés à Al-Qaïda, et pour les déloger des secteurs qu'ils détiennent.

Le Canada n'envisage pas pour l'instant l'envoi de soldats dans ce pays d'Afrique, malgré des demandes répétées de l'Union africaine. Le premier ministre Harper a déclaré lundi au Parlement que le gouvernement consultera les partis d'opposition avant d'entreprendre des actions militaires.

Des sources ont cependant indiqué que des forces spéciales canadiennes sont sur place au Mali pour aider à protéger le personnel canadien.