NOUVELLES
29/01/2013 05:48 EST | Actualisé 31/03/2013 05:12 EDT

Chambre en ville pour Huberdeau en Floride

Après Josh Gorges qui accueillera Brendan Gallagher sous son toit à Montréal, en Floride, un autre vétéran se transformera en nounou sous peu.

Le petit mais vif ailier gauche Jonathan Huberdeau trouvera refuge chez Kris Versteeg. Le Québécois de 19 ans a convaincu (enfin) la direction des Panthers de le garder toute la saison.

« J'ai prouvé que je pouvais jouer (dans la Ligue nationale). Hier, après la pratique, j'ai rencontré les entraîneurs et le directeur général dans le bureau. Ils m'ont dit que je faisais l'équipe et que si je continue à travailler fort, je vais jouer toutes les parties, mais que je pourrais m'asseoir parfois dans les gradins », a confié le joueur de St-Jérôme à Radio-Canada Sports.

Après un match, l'ancien Sea Dogs de St-John's affichait un but et deux mentions d'aide au compteur. Après 5 matchs, toujours la même fiche. « Les points, ce n'est pas important. Des fois, on a des occasions (de marquer), mais ça ne rentre pas dans le but. Je pense que je peux quand même contribuer aux succès de l'équipe », a dit Huberdeau dont les 177 livres en font le 2e joueur des Panthers le plus petit après José Théodore, l'autre membre de la filière québécoise des Panthers.

« Dans la Ligue nationale, tout le monde est gros. Alors j'essaie d'être rapide, quick, pour ne pas me faire attraper sur la patinoire », souligne Huberdeau dont les talents offensifs ont fait sa renommée dans la LHJMQ.

Le premier choix des Panthers au repêchage 2011 est fier de ce qui lui arrive, mais n'a pas l'intention de célébrer tout de suite son nouveau statut floridien. « Je suis en mode hockey en ce moment. Je me concentre sur les matchs », a dit l'attaquant à quelques heures d'affronter le Lightning, visiblement fier de faire partie des (très) jeunes à s'être taillé un poste dans la grande ligue cette saison. « L'avantage d'avoir beaucoup joué cette saison », conclut celui qui a participé au Championnat du monde junior avec l'équipe canadienne.

En un mois, Huberdeau sera passé du froid de la Sibérie au soleil de la Floride!