NOUVELLES
29/01/2013 10:45 EST | Actualisé 31/03/2013 05:12 EDT

Berlinale : deux générations de cinéastes en compétition pour l'Ours d'or

De nouveaux films des cinéastes Steven Soderbergh et Gus Van Sant, et un trio de productions françaises mettant en vedette Juliette Binoche, Catherine Deneuve et Isabelle Huppert, seront en compétition cette année au festival international du film de Berlin.

Une sélection éclectique de 19 films, incluant des productions du Kazakhstan et d'Iran, se disputeront l'Ours d'or au premier festival de films majeur de l'année en Europe. La Berlinale se tient du 7 au 17 février.

Le film de Gus Van Sant sur l'industrie des gaz de schiste Terre promise, mettant en vedette Matt Damon, et le thriller de Soderbergh Effets secondaires - qui prendra l'affiche au Québec le 8 février - mettant à l'affiche Jude Law et Catherine Zeta-Jones, figurent parmi les productions américaines de premier plan.

Le cinéaste bosniaque oscarisé Danis Tanovic propose An episode in the life of an iron picker, sur une famille tzigane démunie, alors que Calin Peter Netzer aborde la corruption en Roumanie avec Child's pose.

Malgoska Szumowska fait le récit d'un prêtre gai en Pologne dans In the name of.

Les actrices françaises Juliette Binoche, Catherine Deneuve et Isabelle Huppert figurent de façon distincte dans la compétition cette année - Juliette Binoche se trouvant dans Camille Claudel 1915, de Bruno Dumont, qui retrace les dernières années de la sculpteure française, Catherine Deneuve jouant dans Elle s'en va, d'Emmanuelle Bercot, et Isabelle Huppert étant à l'affiche de La religieuse, de Guillaume Nicloux.

D'Iran viendra Closed curtain de Jafar Panahi, assigné à résidence dans son pays en 2011, qui serait désormais libre de ses mouvements, mais toujours officiellement sous l'effet d'une interdiction de tournage, selon le directeur du festival, Dieter Kosslick.

M. Kosslick a soutenu lundi que les organisateurs « tentaient d'amener des nouveaux venus qui en sont à leur premier ou deuxième film », pour poursuivre la tradition d'un mariage entre la relève et des cinéastes établis. Cette année, le cinéaste du Kazakhstan Emir Baigazin propose Harmony lessons.

Le cinéaste chinois Wong Kar-Wai préside le jury de sept membres, et verra son plus récent film Le grand maître projeté hors compétition en ouverture de l'événement.

Rappelons que le dernier long-métrage de Denis Côté, Vic et Flo ont vu un ours, y est projeté en compétition officielle, alors que Le météore, de François Delisle et Inch'Allah, signé Anaïs Barbeau-Lavalette, sont présentés dans des sections parallèles.

Associated Press