NOUVELLES
28/01/2013 01:51 EST | Actualisé 29/03/2013 05:12 EDT

Un ex-militaire plaide non coupable en lien à un accident mortel en Afghanistan

Le procès d'un adjudant des Forces canadiennes à la retraite s'est entamé lundi en cour martiale au Manitoba, en lien avec l'explosion d'une mine durant un exercice militaire mortelle en Afghanistan il y a deux ans.

Paul Ravensdale s'est présenté en civil à la base militaire de Shilo en matinée pour plaider non coupable à six chefs d'accusation. Formellement accusé en juin 2011, il fait face à une accusation d'homicide, ainsi qu'à des accusations de négligence dans l'exécution de tâches militaires et de manquement au devoir.

L'explosion est survenue durant un entraînement militaire en février 2010, au nord-est de Kandahar. Une mine antipersonnel Claymore chargée avec plusieurs centaines de billes de fer a éclaté.

Des éclats d'obus ont été projetés vers l'arrière, atteignant le caporal Joshua Baker, 24 ans, à la poitrine. Celui-ci est mort de ses blessures et quatre autres personnes ont été blessées.

La poursuite allègue que les procédures de sécurité relatives à la distance n'ont pas été respectées.

Dans une vidéo du ministère de la Défense nationale, plusieurs soldats sont vus debout observant l'essai. Ils ne sont ni à l'intérieur, ni derrière des véhicules blindés, comme l'exigent les politiques de sécurité militaire.

Le procès militaire de M. Ravensdale pourrait durer un mois.

Deux autres officiers de l'armée ont été reconnus coupables en lien avec l'accident.