NOUVELLES
28/01/2013 05:11 EST | Actualisé 30/03/2013 05:12 EDT

Les Boys Scouts d'Amérique songent à changer leurs règles pour les homosexuels

NEW YORK, États-Unis - Les Boys Scouts d'Amérique envisagent un recul significatif en lien avec leur controversée politique visant à empêcher les homosexuels de devenir membre ou leader de leur organisation.

Selon les modifications faisant l'objet de discussions, les différents groupes religieux et civiques qui parrainent les unités de scouts pourraient décider eux-mêmes comment gérer le dossier, soit en maintenant l'exclusion à l'endroit des homosexuels ou en leur accordant l'accès.

L'annonce faite lundi survient après des années de protestations au sujet de cette politique, incluant des pétitions qui ont incité certaines grandes sociétés à mettre fin à leurs dons à l'organisation.

En vertu des changements proposés, «les Boys Scouts ne dicteraient pas de position aux unités, aux membres ou aux parents, et ce, dans aucune circonstance», a expliqué Deron Smith, un porte-parole.

Les Boys Scouts, qui ont célébré leur 100e anniversaire d'existence en 2010, ont longtemps exclu les homosexuels et les athées. M. Smith a indiqué que l'organisation n'envisageait pas modifier sa ligne de conduite par rapport aux athées et que les Boys Scouts maintiennent le «devoir envers Dieu» comme l'un de leurs principes de base.

Les manifestations contre la politique sur les homosexuels ont gagné en ampleur en 2000, lorsque la Cour suprême des États-Unis a préservé le droit des Boys Scouts de les exclure de leur organisation. Des écoles publiques et autres groupes prônant des politiques non discriminatoires ont cessé de commanditer certaines unités de scouts, et plusieurs conseils locaux des scouts ont manifesté publiquement leur désaccord relativement à cette politique.

Plus récemment, au coeur des campagnes de pétitions, le géant de l'expédition UPS et la société pharmaceutique Merck ont annoncé qu'ils cessaient de verser des dons issus de leurs oeuvres de bienfaisance tant que la politique à l'endroit des homosexuels serait appliquée.