NOUVELLES
28/01/2013 06:47 EST | Actualisé 30/03/2013 05:12 EDT

Israël s'inquiète d'une dispersion des armes chimiques syriennes

Israël multiplie les mesures diplomatiques et de sécurité pour empêcher que des armes chimiques du régime syrien ne tombent aux mains de mouvements islamistes, ont affirmé lundi les médias israéliens et des sources de sécurité.

Le déploiement dimanche de deux batteries du système antimissile Iron Dome dans le nord d'Israël vise à pouvoir déclencher rapidement, si nécessaire, une action militaire contre des cibles en Syrie ou au Liban, a expliqué à l'AFP une source de sécurité israélienne.

Selon cette source, Israël considère que le Hezbollah chiite libanais est fortement engagé au côté de Bachar al-Assad mais pourrait s'emparer de son arsenal chimique en cas de chute du président syrien.

L'armée israélienne a pour sa part annoncé dans un communiqué le déplacement d'une batterie vers le nord.

Selon le quotidien israélien Maariv, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a envoyé son conseiller à la sécurité nationale "en urgence" à Moscou, pour qu'il s'y entretienne avec le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov des moyens de prévenir une dissémination des armes chimiques du régime syrien parmi des groupes armés.

M. Netanyahu a également rencontré dimanche l'ambassadeur américain en Israël, Dan Shapiro, selon le quotidien.

Lundi, M. Shapiro a évoqué à la radio publique israélienne deux risques majeurs: "Soit que le régime utilise des armes chimiques contre la population syrienne, soit que des armes chimiques tombent aux mains du Hezbollah ou d'autres organisations extrémistes".

scw-sst/agr/fc