NOUVELLES
28/01/2013 09:52 EST | Actualisé 30/03/2013 05:12 EDT

Idle No More salue la rentrée parlementaire

Des manifestants autochtones du mouvement Idle No More accueilleront les députés fédéraux, aujourd'hui à Ottawa, à l'occasion de la rentrée parlementaire. Des manifestants se rendront sur la colline du parlement à midi pour saluer les parlementaires à leur façon.

Les manifestants ont rendez-vous sur l'île Victoria à Ottawa, là où la chef de la réserve d'Attawapiskat, Theresa Spence, a mené une grève de la faim d'une quarantaine de jours en décembre et janvier dernier. Ils marcheront ensuite dans les rues d'Ottawa pour se rendre sur la colline parlementaire pour midi où ils entendent rappeler leur présence au premier ministre Harper.

À Montréal, des manifestants d'Idle No More occupent l'esplanade de la Place des Arts depuis tôt lundi matin. Ils ont exécuté une cérémonie du Salut au soleil afin de renouveler les liens d'amitié entre les diverses nations au pays et de renforcer la collaboration entre les nations. Certains d'entre eux quitteront Montréal pour se rendre à Ottawa grossir les rangs des manifestants de la capitale nationale. 

La question autochtone a gagné en 'importance depuis la fin de la dernière session parlementaire le 12 décembre dernier. Le mouvement Idle No More s'est propagé d'un océan à l'autre et les manifestations continuent de se tenir un peu partout au Canada. La grève de la faim de la chef de la réserve d'Attawapiskat, Theresa Spence, a permis de faire faire connaître le mouvement de revendications et de sensibiliser plusieurs canadiens à la cause des Autochtones.

Le mouvement maintient la pression sur les élus en plus de garder à l'œil le chef de l'Assemblée des Premières nations Shawn Atleo et le premier ministre Stephen Harper qui doivent poursuivre les discussions entourant les revendications autochtones. Les militants du mouvement autochtone s'attendent à des résultats concrets afin de répondre aux revendications.

Les Premières Nations ont présenté au gouvernement fédéral, le 11 janvier dernier, leur plan en 13 points pour améliorer les conditions de vie de leurs communautés. Ils ont eu l'occasion de rencontrer le premier ministre Harper et plusieurs ministres afin de discuter de leurs revendications. Les deux parties ont convenu que les discussions devaient se poursuivre entre le chef Atleo et le premier ministre Harper. Ils attendent maintenant des résultats.