NOUVELLES
28/01/2013 11:01 EST | Actualisé 30/03/2013 05:12 EDT

Démolitions à Jérusalem, heurts entre Palestiniens et policiers israéliens

Neuf Palestiniens ont été blessés et plusieurs arrêtés lundi dans le quartier de Silwan à Jérusalem-Est annexé, lors d'affrontements avec les forces de sécurité israéliennes, après la démolition de structures construites sans permis, selon des militants palestiniens.

Par ailleurs, des habitants du village de Jayyous, dans le nord de la Cisjordanie, ont affirmé à l'AFP qu'un groupe de colons avait installé un avant-poste sauvage sur des terres leur appartenant, des informations sur lesquelles l'administration militaire israélienne s'est refusée à tout commentaire.

A Silwan, "des bulldozers ont démoli deux structures et une partie d'une maison, tout en arrachant des arbres", a affirmé à l'AFP un militant local, Fakhri Abou Diab.

"Des affrontements ont commencé, et neuf personnes ont été blessées, y compris une femme touchée par une balle caoutchoutée à l'intérieur de sa maison", a-t-il ajouté.

La police a confirmé dans un communiqué que des affrontements s'étaient déroulés dans le quartier.

"Cinq personnes ont été arrêtées pour avoir troublé l'ordre, dont trois qui ont été rapidement libérées", a précisé à l'AFP une porte-parole, Louba Samri.

Selon le dernier rapport hebdomadaire du Bureau de coordination des affaires humanitaires de l'ONU (Ocha), Israël a détruit depuis le début de l'année 117 structures appartenant à des Palestiniens, en Cisjordanie ou à Jérusalem-Est.

Les Palestiniens et les organisations de défense des droits de l'Homme accusent Israël de délivrer des permis de construire de manière très restrictive à Jérusalem-Est et dans les zones de Cisjordanie, sous son contrôle total, obligeant les habitants palestiniens à y bâtir illégalement.

Par ailleurs, plusieurs membres du Fatah, mouvement du président palestinien Mahmoud Abbas, habitants de Beit Fajar, près de Bethléem, en Cisjordanie, ont été arrêtés pour avoir "exécuté et planifié des attaques contre des civils israéliens", en novembre et en décembre, selon un communiqué militaire israélien.

Ils ont "notamment reconnu avoir tiré et endommagé un autobus civil israélien à Migdal Oz le 11 novembre", selon la même source, en référence à un autobus desservant des colonies de Cisjordanie, précisant qu'ils sont poursuivis pour tentative de meurtre.

str-sy-sah/mib/sst/agr/tg/cco