NOUVELLES
28/01/2013 10:16 EST | Actualisé 30/03/2013 05:12 EDT

CGI prévoit profiter davantage de son acquisition de Logica au 1er trimestre

MONTRÉAL - Le Groupe CGI devrait être en mesure de démontrer, plus tard cette semaine, que son acquisition de la firme britannique Logica lui profite de plus en plus.

La société montréalaise des technologies de l'information devrait afficher pour son premier trimestre un bénéfice ajusté en hausse de plus de 15 pour cent à 45 cents par action, selon les prévisions des analystes, ainsi qu'un chiffre d'affaires de près de 2,5 milliards $, soit plus du double de celui de l'an dernier.

Cependant, le bénéfice net devrait avoir chuté de 18 pour cent à 87 millions $ en raison de marges nettes substantiellement plus faibles et d'une baisse des bénéfices des activités poursuivies.

Malgré tout, la performance sous-jacente de CGI (TSX:GIB.A) devrait s'améliorer pour refléter son acquisition, la poursuite du progrès dans le développement de ses activités américaines et l'importance croissance de ses affaires auprès des gouvernements et des sociétés de soins de santé, a noté l'analyste Paul Steep, de la Banque Scotia.

«Les vents contraires qui prévalent en Europe et un échéancier légèrement plus long que prévu pour réaliser pleinement la restructuration présentent des défis opérationnels à court terme chez Logica», a-t-il écrit dans un rapport.

«À plus long terme, notre point de vue reste que l'acquisition de Logica donne à CGI l'occasion d'élargir son empreinte mondiale et ses capacités de livraison pour toute une variété de dimensions.»

M. Steep a ajouté que CGI continuait à obtenir de nouveaux contrats et à prolonger d'autres plus anciens malgré un environnement «prudent» aux États-Unis, au Canada et en Europe.

CGI a annoncé lundi s'être entendu avec le Mouvement Desjardins pour prolonger de cinq ans un contrat de services de paie en place depuis déjà 10 ans, une extension évaluée à 180 millions $.

La société montréalaise continuera à gérer toutes les activités des services de paie consacrées à la clientèle de Desjardins. Cela comprend la gestion des infrastructures technologiques, le soutien et l'évolution des solutions de paie et de gestion des ressources humaines ainsi que le traitement de la paie et le soutien à la clientèle.

Selon le premier vice-président et directeur général des services aux entreprises chez Desjardins, Stéphane Achard, la fiabilité des systèmes de CGI a su en faire le service de traitement de paie le plus utilisé au Québec, desservant plus de 17 500 entreprises.

«De concert avec CGI, nous continuerons d'investir dans l'évolution et le développement de solutions de paie et de gestion des ressources humaines, et ce, afin de consolider notre position de leader au Québec et de poursuivre notre croissance partout au Canada», a-t-il déclaré dans un communiqué.

L'analyste Maher Yaghi, de Desjardins Marché des capitaux, s'attend lui aussi à voir une amélioration des tendances chez Logica et une performance stable pour CGI en Amérique du Nord.

Au cours du quatrième trimestre, Logica a participé aux revenus de CGI à hauteur de 568 millions $ avec seulement six semaines d'intégration à CGI, mais sa base de coûts, plus élevée, a contribué à une perte d'exploitation avant impôts de 19 millions $.

Selon M. Yaghi, les récents résultats dévoilés par d'autres entreprises mondiales de services de technologies de l'information comme Infosys et le géant indien Tata Consultancy Services permet d'être optimiste quant aux premiers pas d'une reprise en Europe et à une hausse des dépenses pour les technologies de l'information.

«Même si les résultats de CGI étaient inférieurs aux attentes le trimestre dernier, nous croyons que les plans d'intégration de la direction pour Logica devraient commencer à produire des bénéfices concrets dans les trimestres à venir», a écrit lundi M. Yaghi.

Il prévoit que les revenus de Logica prendront quelques trimestres pour se stabiliser, mais le groupe britannique devrait permettre à CGI de regrouper les ventes de plusieurs services à moyen et long termes, compte tenu de sa large présence mondiale.

Fondée en 1976, CGI est la cinquième plus grande firme indépendance de technologies de l'information et de gestion des processus d'affaires au monde. Elle compte environ 72 000 employés en Amérique du Nord, en Europe et en Asie-Pacifique et son chiffre d'affaires annuel est d'environ 10,4 milliards $.

L'action de CGI a cédé lundi 49 cents à la Bourse de Toronto, pour clôturer à 24,44 $.